~ Café littéraire.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

~ Café littéraire.

Message  Wilhelm Rodennbach le Ven 1 Mai - 18:59


Un tel sujet manquait encore, à mes yeux (et apparemment, je ne suis pas la seule personne à le penser). Voilà donc un petit endroit où parler de nos dernières lectures et échanger à ce propos.
Comme ça, j'arrêterai de vous embêter avec ça sur le "Blabla flood".

Donc, de mon côté et en dehors des lectures imposées, je suis plongée dans Escal-Vigor. C'est pas mal et assez surprenant pour l'époque, puisqu'il s'agit d'un livre qui célèbre l'homosexualité masculine. Nous sommes en effet en 1899. J'ai été aussi agréablement surprise : le comte Henri de Kehlmark m'a souvent rappelé Wilhelm ♥️. Je ne résiste pas à citer les passages, ça m'a semblé assez troublant :

Un moment, Blandine avait rencontré le regard de ses yeux entrouverts. Quel abîme y découvrit-elle ? L'abîme attire et l'amour est fait d'une part de vertige. Sans s'abandonner à la plénitude de la joie qu'elle avait espérée, sans se pâmer comme dans la bruyère phosphorescentes entre les bras du roi des Vanneurs, elle éprouva, du cerveau aux entrailles, une tendresse plus tragique pour le jeune comte de Kehlmark. C'est qu'elle avait surpris dans le regard d'Henry une angoisse infinie, dans son étreinte le cramponnement d'un noyé, dans son baiser la suffocation de l'assassiné qui appelle au secours.

Elle s'était livrée à lui, dominée par sa supériorité d'esprit ; elle mit toujours du respect et de l'humilité dans leurs rapports. Ariaan, la brute saine et belle - Blandine en avait la conviction, à présent - n'avait jamais été consumé d'affres érotiques comparables à celles qui tisonnaient la char et l'imagination de ce jeune patricien, trop cérébral, trop spéculatif.

Tout en l'adorant, elle l'approchait toujours avec une certaine inquiétude ; la petite mort du nageur au premier contact de l'eau. Elle le trouvait singulier, fantasque, presque effrayant. Par moments, il dégageait la tristesse des paysages diffamés ; il était morne et glauque comme un canal traversant une banlieue encombrée de gravats et de scories. Le crépuscule qui pesait, par intermittences, sur ses pensées, passait comme une taie sur son beau regard bleu. Au plus fort de ses accès de bonté et de tendresse se produisirent des retours, des froids, de subits recroquevillements. Des réactions continuelles écartelaient son caractère. N'importe, dès la première apparition de Kehlmark, elle s'était sentie en présence d'un être mystérieux en qui parlait une voix inconnue dont elle resterait à jamais anxieuse.

Et un peu plus loin ...

Après s'être montré d'une grande expansion, le jeune Kehlmark se rencognait dans une contrainte farouche. Sa joie-même était désordonnée et une rauque intonation de la voix en révélait parfois la sombre pensée, au point que Blandine douta longtemps qu'il eût connu un jour de véritable sérénité. Son plaisir grimaçait, son rire grinçait. Il avait l'air de porter au-dessus de lui cette aigre fumée dont parle le Dante [...]. Il semblait vouloir étouffer un mal secret, imposer silence à l'on ne savait quel remord ! Dans ses grands yeux outremer, il y avait souvent de la provocation et de l'offensive, mais lorsqu'il cessait de se composer un visage, ses yeux s'inondaient de cette navrance sans bornes que Blandine y avait surprise et qui l'avait conjurée pour la vie, cette navrance comparable aux affres d'une bête acculée, d'un supplicié montant à l'échafaud, ou mieux encore au regard à la fois sinistre et sublime d'un Prométhée ravisseur du feu défendu.

Voilà voilà ... C'est un peu long mais je brûlais d'envie de les faire partager quand même ... Vous m'excuserez ... ^^"

Et vous, donc, que lisez-vous en ce moment ? *Sourire*
avatar
Wilhelm Rodennbach
Damals. Gestern. Heute ?
Damals. Gestern. Heute ?

Nombre de messages : 283
Age : 29
Localisation : ... Ailleurs.
Emploi/loisirs : Promeneur solitaire
Humeur : Brumeuse
Date d'inscription : 31/03/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Une incroyable mémoire de tout ce qui l'a précédé.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur http://carnets-plume.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Café littéraire.

Message  Winnifred McMillan le Ven 1 Mai - 21:03

Je proposes un classique moi : Dracula.

Personnellement, j'ai vraiment adoré, j'avais des frissons en le lisant =). Après, ça dépend des gens. Moi en ce moment je lis justement twilight, parce que j'avais commencé avant que tout le monde décide de jouer les fangirls sur Edward .__.. D'ailleurs, ça commence à bien faire. Sinon, après ça, je comptes lire 'tour du monde en 80 jours' de Jules Vernes.

_________________
« Don't breathe. Don't move. Then MAYBE it won't hurt. »
avatar
Winnifred McMillan
Winnie The Pooh tortures you <3
Winnie The Pooh tortures you

Nombre de messages : 601
Age : 27
Localisation : À l'infirmerie, en train d'aiguiser ses cout-- HEM. De préparer ses seringues *KEUF KEUF KEUF*
Emploi/loisirs : Martyriser ses pati-- HEM. Soigner ses patients *KEUF KEUF KEUF*
Humeur : Joyeuse =D *Mauvaise nouvelle pour vous. COURREZ*
Date d'inscription : 14/03/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Aucun
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur http://fake-pearl.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Café littéraire.

Message  Wilhelm Rodennbach le Ven 1 Mai - 22:49


J'avais pas mal aimé le premier tome, Entretien avec un vampire ... J'en ai lu d'autres, d'Anne Rice mais a posteriori, j'en garde pas un bon souvenir du tout (à part pour Le violon) ... D'ailleurs, je ne sais pas ce que j'en penserais aujourd'hui, si je les relisais. J'ai un peu tourné le dos à la littérature fantastiquo-vampirique, j'avoue. ^^'
Mon truc pour ceux qui l'ignorent encore, c'est la littérature fin-de-s ... /SBAF/
avatar
Wilhelm Rodennbach
Damals. Gestern. Heute ?
Damals. Gestern. Heute ?

Nombre de messages : 283
Age : 29
Localisation : ... Ailleurs.
Emploi/loisirs : Promeneur solitaire
Humeur : Brumeuse
Date d'inscription : 31/03/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Une incroyable mémoire de tout ce qui l'a précédé.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur http://carnets-plume.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Café littéraire.

Message  Dominick Garwood le Mer 13 Mai - 19:36

En ce moment je suis en pleins dans la trilogie des Aventures d'Anita Blacke, la tueuse de vampires. Et j'avoue que j'aime beaucoup ^_^ Déjà, ne serait-ce que les premières phrases de quatrième de couverture m'ont attirées:

"Mon nom est Blacke, Anita Blacke. Les vampires, eux, m'appellent l'Exécutrice et par égard pour les oreilles les plus chastes, je ne vous dirai pas comment, moi, je les appelle."

A ce moment j'me suis dit: "Haaa, toi j'vais bien t'aimer" xD

Et l'héroïne a un humour que j'adore complètement, un peu noir. Je viens de commencer le deuxième tome et je le dévore =D
Le premier: Plaisirs Coupables
Le deuxième: Le Cadavre Rieur
Le troisième: Le Cirque des Damnés.

Juste un petit passage que je viens de lire et qui me fait bien rire (Oui, faut croire que j'ai un humour bizarroïde >.<: (son métier est de "relever" les morts, d'en faire des zombis et il y une victime qui s'est faite tirée dessus, par un flingue qui fait de gros dégâts) et voilà ce qu'elle sort:

"Mais ladite balle était sortie du canon d'un 357 Magnum, si bien qu'il ne restait plus de quoi remplir un sac en plastique avec les restes de son crâne. Or, même les morts ont besoin d'une bouche pour parler."


Bon, oui il y a des passages un peu trash, mais c'est ce qui fait son charme xD

EDIT: Kyaaaaaa je viens d'atterir (parce que, oui, il me faut du temps) mais en fait ce n'est pas trois tomes qu'il y a, mais CINQ qui sont réédités !!! CINQ et la suite devrait pas tarder à arriver !! *est sur son petit nuage de bonheur* ..... *imagine les nuits longues, très longues à bouquiner et en bave d'envie*

Le quatrième: Lunatic cafè
Le cinquième: Le Squelette sanglant
avatar
Dominick Garwood
The Electric Guy =D
The Electric Guy =D

Nombre de messages : 191
Age : 26
Emploi/loisirs : Probablement en train de faire le pitre quelque part et de faire rire tout le monde.
Humeur : Très bonne, j'peut avoir un câlin ?? *o*
Date d'inscription : 07/04/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Je peut contrôler les objets électriques.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Café littéraire.

Message  Lacey S. Wan Long le Mer 20 Mai - 16:18

Alors alors..
Katherine Pancol, avec
Scarlett si possible,
Les yeux jaunes des crocodiles.

Emily Brontë, avec
Les Hauts de Hurlevent

Virginia C. Andrews, avec
Le Jardin Des Ombres

Henri Troyat, avec
Tendre et violente Elisabeth

Olivier Adam, avec
Comme les Doigts de la main.

Jean-Claude Carrière, avec
La controverse de Valladolid
(livre étudié en classe...)

Il faut que j'achète La valse lente des tortues et la suite de la saga de Virginia Andrews.. dahzodhzaod x__x
avatar
Lacey S. Wan Long
a buon intenditore poche parole
a buon intenditore poche parole

Nombre de messages : 115
Age : 23
Localisation : En train de déchiqueter ses amantes, ses amours, ses maîtresses.. En son bon souvenir.
Humeur : Épileptique
Date d'inscription : 19/04/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Lacey possède un pouvoir qui permet de faire naître une vive douleur chez autrui.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur http://flowery-garden.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Café littéraire.

Message  Abélard Dambroise le Mer 20 Mai - 19:44

Alors moi je suis une fan incontestable de Bernard Werber. Son style est particulier, un peu philosophique-fantastique, mais cela ne le rend que plus intéressant et original à mes yeux. Je crois que l'on aime, ou l'on n'aime pas. Je trouve que par ses livres, il nous amène toujours à réfléchir.

J'en ai lu plusieurs de lui, mais pour le moment, je viens de terminer:
"Bernard Werber
Le Papillon des Étoiles
Le dernier espoir, c'est la fuite"

Qui m'a beaucoup plu parce que c'est le rêve de gens qui veulent changer l'humanité en s'exilant, une bonne fois pour toutes, dans l'espace. Bon, comme ça, ça semble plutôt science-fiction banale, mais c'est très intéressant puisqu'ils s'embarquent envers et contre tous, pour un voyage qui s'étendra sur environ mille ans. Un voyage pour que les descendants de leurs descendants (et etc.) aient enfin la chance de repartir à zéro puisque la Terre actuelle ne peut plus être sauvée.
De là: "Le dernier espoir, c'est la fuite"...

Pour plus de détails, je vous met l'arrière du bouquin ^_^

---

Le plus beau des rêves:
Bâtir ailleurs une nouvelle humanité
Qui ne fasse pas les mêmes erreurs
Le plus beau des projets:
Construire un vaisseau spatial de 32 km
De long propulsé par la lumière
Et capable de faire voyager
Cette humanité pendant plus
de 1000 ans dans les étoiles.
La plus folle des ambitions:
Réunir des pionniers idéalistes
Qui arrivent enfin à vivre ensemble
En Harmonie.
Et au final, la plus grande des surprises..."
avatar
Abélard Dambroise

Nombre de messages : 116
Age : 27
Localisation : Dans le solarium avec Wilhou sans doute =)
Emploi/loisirs : Psychologue.
Humeur : Amoureux transi. ... xD
Date d'inscription : 26/04/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Pas de pouvoir. Vous Soulager peut-être?
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Café littéraire.

Message  Wilhelm Rodennbach le Mer 20 Mai - 20:07

Je crois que l'on aime, ou l'on n'aime pas. Je trouve que par ses livres, il nous amène toujours à réfléchir.

J'ai beaucoup aimé en lire, mais j'ai été déçue par certains de ses livres. Mais je trouve que tu l'aimes pour la meilleure raison qui soit au monde (rien que ça, si si). Un livre qui nous amène à nous poser des questions sur nous-mêmes et le monde qui nous entoure, quel qu'il soit, fait à mes yeux quelque chose de bien. La littérature à mes yeux peut être un moyen de mieux appréhender notre environnement et à mieux nous comprendre nous-mêmes. D'ailleurs, quelle est votre vision de la lecture à vous ? Plus simplement, pourquoi lisez-vous ? Envies d'évasion ? De réflexion ? Pour le plaisir d'une intrigue, le plaisir de la langue ? Un peu tout à la fois ? x)

Sinon, puisque tout le monde cite ses coups de coeur, je me permets d'encenser un instant des auteurs que j'apprécie ...

~ Petit panthéon Wilhelmien
Pour les rares personnes qui n'en auraient pas encore entendu parler. xD


. A rebours, de Joris-Karl Huysmans.
Bible de l'esprit décadent, roman de l'ennui et du mal de vivre. Des Esseintes, aristocrate affaibli, se retire dans une thébaïde et tente de fuir sa vie par la contemplation artistique, la collection de fleurs rares, ou encore la composition de parfums. Malade, épuisé, pourchassé par des rêves, des cauchemars et des souvenirs, il fait état de sa bibliothèque, fait dorer la carapace de sa tortue, et mille autre projets ratés. A lire ce livre, on vit littéralement ce mal-être, on est emporté dans les évocations de tableaux, on rit devant certaines opinions du personnage, on frissonne devant les angoisses et les interrogations. Il faut s'accrocher, car il ne se passe au final pas grand chose, dans ce livre. Mais c'est porté par une si belle langue, c'est tellement touchant que ... Ça se lit tout seul, avec plaisir.

. Le journal d'une femme de chambre, d'Octave Mirbeau. Publié en 1900. C'est un tout autre style, un tout autre but, un tout autre monde. Mirbeau, écrivain anarchisant oublié aujourd'hui, dénonce à travers le regard de la pétillante Célestine les vices d'une société pourrie dont les piliers sont depuis longtemps vermoulus. Un humour littéralement massacrant, une langue osée et belle à la fois, un érotisme latent, et la fureur d'un homme qui constate les injustices et les mensonges des grands comme des petits. L'œuvre d'un arracheur de masques. Littéralement jouissif.

. Troisième œuvre du jour : Le voleur de George Darien. Un autre oublié de l'histoire littéraire, un écrivain qui s'est réfugié en Angleterre pour fuir les lois scélérates, à la fin du XIXème (inculpation sur simple accusation d'anarchisme). C'est que ses idées en effet peuvent poser problème devant les lois de la IIIème République. Hors des partis et des querelles d'école, Darien prône un anarchisme personnel, individualiste, une révolte qui a quelque chose de touchant. C'est bien écrit, Le voleur et bourré d'humour. Darien s'amuse, dans cette histoire, à parodier toutes les habitudes du roman feuilleton et construit une intrigue haletante à travers le destin de cet homme qui se fait voleur après avoir été dépouillé. Un livre très plaisant.

Et sinon, en vrac ... Plein d'autres choses dont je parlerai peut-être, un de ces jours. Comme Stendhaaaaal ♥️ ou Flaubert ♥️, ou Nathalie Sarraute ♥️ Ou ... Nous verrons bien x)

Je terminerai sur un (deux en fait) bon mot d'Alphonse Allais, poète et humoriste que j'adore :

Le châtiment de la cuisson appliqué aux imposteurs
Chaque fois que les gens découvrent son mensonge,
Le châtiment lui vient, par la colère accru.
" Je suis cuit, je suis cuit ! " gémit-il comme en songe.

Le menteur n'est jamais cru.

Et le mot de la fin :

Lorsque tu verras une bonne
D'enfants, et non autre personne,
Assise au milieu d'un tender
Ou wagon de chemin de fer,
Découvres-toi sur son passage,
Salut à son noble visage !
Moralité
A bonne en tender, salut.

avatar
Wilhelm Rodennbach
Damals. Gestern. Heute ?
Damals. Gestern. Heute ?

Nombre de messages : 283
Age : 29
Localisation : ... Ailleurs.
Emploi/loisirs : Promeneur solitaire
Humeur : Brumeuse
Date d'inscription : 31/03/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Une incroyable mémoire de tout ce qui l'a précédé.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur http://carnets-plume.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Café littéraire.

Message  Lacey S. Wan Long le Mer 20 Mai - 20:26

Un livre qui nous amène à nous poser des questions sur nous-mêmes et le monde qui nous entoure, quel qu'il soit, fait à mes yeux quelque chose de bien. La littérature à mes yeux peut être un moyen de mieux appréhender notre environnement et à mieux nous comprendre nous-mêmes.

Wilhelm, tes paroles me font frissonner tant elles sont vraies! J'en venais même à me demander si je n'étais pas une dépressive finie, en voyant certaines de mes lectures.. Mais finalement, tout s'éclaire!

Je pense que c'est la raison pour laquelle nos coups de coeur restent très, très variés, et que les goûts sont très différents! Quelle belle introspection!
avatar
Lacey S. Wan Long
a buon intenditore poche parole
a buon intenditore poche parole

Nombre de messages : 115
Age : 23
Localisation : En train de déchiqueter ses amantes, ses amours, ses maîtresses.. En son bon souvenir.
Humeur : Épileptique
Date d'inscription : 19/04/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Lacey possède un pouvoir qui permet de faire naître une vive douleur chez autrui.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur http://flowery-garden.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Café littéraire.

Message  Adélythe Wilson le Mer 20 Mai - 20:46

Je sais que je ne suis pas active sur ce forum pour RP, et qu'en conséquent, je ne suis pas vraiment invitée à écrire dans le flood, mais ce sujet me passionne, et il faut donc ABSOLUMENT que j'vous fasse un peu partager mes coups de coeur lecture... (parce que oui, j'ai un petit problème qui relève du mental : je me vois toujours obligée d'ajouter mon grin de sel par ci, par là...)
Voici donc un petit classement de mes livres préférés, dans le désordre, avec leur résumé :

  • Le Joueur d'Echecs de Stephan Zweig ♥️♥️♥️
    Prisonnier des nazis, Monsieur B., en dérobant un manuel d'échecs, a pu, à travers ce qui est devenu littéralement une folle passion, découvrir le moyen d'échapper à ses bourreaux. Libéré, il se retrouve plus tard sur un bateau où il est amené à disputer une ultime partie contre le champion Czentovic. Une partie à la fois envoûtante et dérisoire...
    Quand ce texte paraît à Stockholm en 1943, Stefan Zweig, désespéré par la montée et les victoires du nazisme, s'est donné la mort l'année précédente au Brésil, en compagnie de sa femme. La catastrophe des années quarante lui apparaissait comme la négation de tout son travail d'homme et d'écrivain. Le joueur d'échecs est une confession à peine déguisée de cette désespérance.
    Autant vous dire que j'ai beaucoup, beaucoup aimé. L'idée, le thème, le... tout ! (lisez-le, de toutes façons, c'est au programme de Terminale, normalement...)

  • Lettre d'Une Inconnue de Stephan Zweig ♥️♥️♥️♥️♥️
    un jour, un homme d'âge mur, célibataire, ancien élégant cultivé et raffiné, ayant eu de nombreuses amours, reçoit une lettre écrite par une femme "inconnue". Peu à peu, au fil de la lecture de cette lettre, il se remémore des bribes de souvenirs, le contour incertain d'un visage qu'il a entrevu l'espace d'une nuit ; surtout, il découvre avec stupéfaction qu'il a été l'objet d'un "amour éternel et muet" de la part de cette inconnue qui ne le lui avoue qu'au dernier moment, celui de sa mort.

  • The Princess Bride, de William Goldman ♥️♥️♥️♥️♥️
    Il était une fois... la plus belle des aventures, auréolée par le grand amour, le seul, le vrai. Si bien qu'elle est devenue la favorite de millions de lecteurs. Princess Bride est un livre culte qui devint ensuite un film culte. Un récit de duels à l'épée, de bagarre, de torture, de poison, d'amour, de haine, de vengeance, de géants, de chasseurs, de méchants, de gentils, de serpents, d'araignées, de monstres, de poursuites, d'évasions, de mensonges, de vérités, de passion et de miracles.
    Ce conte intemporel écrit par S. Morgenstern - redécouvert et merveilleusement abrégé par William Goldman - est peuplé de personnages aussi inoubliables que : Westley, le beau valet de ferme qui risque la mort, et pire encore pour la femme qu'il aime ; Inigo Montoya, le bretteur espagnol qui ne vit que pour venger la mort de son père ; Fezzik, le plus doux et le plus fort des géants... et, bien sur, Bouton d'Or : la princesse, la fiancée, la femme parfaite, la plus belle de toute l'histoire du monde.
    [A lire en Anglais, pour une meilleure dégustation Wink]

  • La série Millenium, de Stieg Larsson ♥️♥️♥️♥️
    .LES.HOMMES.QUI.N'AIMAIENT.PAS.LES.FEMMES.
    Ancien rédacteur de Millénium, revue d'investigations sociales et économiques, Mikael Blomkvist est contacté par un gros industriel pour relancer une enquête abandonnée depuis quarante ans.
    Dans le huis clos d'une île, la petite nièce de Henrik Vanger a disparu, probablement assassinée, et quelqu'un se fait un malin plaisir de le lui rappeler à chacun de ses anniversaires. Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et perturbée. placée sous contrôle social mais fouineuse hors pair, Mikael Blomkvist, cassé par un procès en diffamation qu'il vient de perdre, se plonge sans espoir dans les documnts cent fois examinés, jusqu'au jour où une intuition lui fait reprendre un dossier.
    Régulièrement bousculés par de nouvelles informations, suivant les méandres des haines familiales et des scandales financiers. lancés bientôt dans le monde des tueurs psychopathes, le journaliste tenace et l'écorchée vive vont résoudre l'affaire des fleurs séchées et découvrir ce qu'il faudrait peut-être taire.
    LA.FILLE.QUI.REVAIT.D'UN.BIDON.D'ESSENCE.ET.D'ALLUMETTES.
    Tandis que Lisbeth Salander coule des journées supposées tranquilles aux Caraïbes, Mikael Blomkvist, réhabilité, victorieux, est prêt à lancer un numéro spécial de Millénium sur un thème brûlant pour des gens haut placés : une sombre histoire de prostituées exportées des pays de l'Est.
    Mikael aimerait surtout revoir Lisbeth. Il la retrouve sur son chemin, mais pas vraiment comme prévu : un soir, dans une rue de Stockholm, il la voit échapper de peu à une agression manifestement très planifiée. Enquêter sur des sujets qui fâchent mafieux et politiciens n'est pas ce qu'on souhaite à de jeunes journalistes amoureux de la vie. Deux meurtres se succèdent, les victimes enquêtaient pour Millénium.
    Pire que tout, la police et les médias vont bientôt traquer Lisbeth, coupable toute désignée et qu'on a vite fait de qualifier de tueuse en série au passé psychologique lourdement chargé. Mais qui était cette gamine attachée sur un lit, exposée aux caprices d'un maniaque et qui survivait en rêvant d'un bidon d'essence et d'une allumette ? S'agissait-il d'une des filles des pays de l'Est, y a-t-il une hypothèse plus compliquée encore ?
    LA.REINE.DANS.LE.PALAIS.DES.COURANTS.D'AIR.
    Je ne vous dirai pas le résumé, parce qu'il dévoile des éléments de l'intrigue du 2° ! DOOOOOOOOOOOOOOOONC, à vous de le lire ! =P


Voilaaaaaaa ! Je rajouterai sûrement d'autres choses, au fur et à mesure que les titres me reviendront ;-) [haha, j'ai trouvé le moyen d'échapper au Wink !!! Mad ]
avatar
Adélythe Wilson
Blow Pepper Love
Blow Pepper Love

Nombre de messages : 126
Age : 24
Date d'inscription : 05/04/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Controle du Vent (donc tempetes, etc. ...)
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Café littéraire.

Message  Abélard Dambroise le Jeu 21 Mai - 5:32

Wilhelm--- Ah, au moins, je ne suis pas la seule à le connaître, ça fait changement un peu xP
Ma série préférée dans ses romans est, je crois, celle débutant des thanatonautes à celui du dernier tome du Royame des Dieux x) Très intéressants, vraiment ^_^
avatar
Abélard Dambroise

Nombre de messages : 116
Age : 27
Localisation : Dans le solarium avec Wilhou sans doute =)
Emploi/loisirs : Psychologue.
Humeur : Amoureux transi. ... xD
Date d'inscription : 26/04/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Pas de pouvoir. Vous Soulager peut-être?
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Café littéraire.

Message  Wilhelm Rodennbach le Sam 30 Mai - 22:20


Ça y est. J'ai sauté le pas.
Ça fait deux mois maintenant que ce livre me faisait de l'œil sur son étagère.
Je lisais Lulu de Champsaur, c'est vrai. Mais ... J'ai pas résisté.
Faut s'accrocher. Les phrases coulent, longues, si riches ...
Mais c'est ... Beau.
Je le lis petit à petit. A petites doses.
J'ai commencé Du côté de chez Swann, premier volume de la Recherche du Temps perdu. ♥️

P.S : j'ai aussi acheté une petite biographie d'Oscar Wilde aujourd'hui. ^^
avatar
Wilhelm Rodennbach
Damals. Gestern. Heute ?
Damals. Gestern. Heute ?

Nombre de messages : 283
Age : 29
Localisation : ... Ailleurs.
Emploi/loisirs : Promeneur solitaire
Humeur : Brumeuse
Date d'inscription : 31/03/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Une incroyable mémoire de tout ce qui l'a précédé.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur http://carnets-plume.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Café littéraire.

Message  Lucien Jonsson le Sam 30 Mai - 22:53

Abélard Dambroise a écrit:Alors moi je suis une fan incontestable de Bernard Werber. Son style est particulier, un peu philosophique-fantastique, mais cela ne le rend que plus intéressant et original à mes yeux. Je crois que l'on aime, ou l'on n'aime pas. Je trouve que par ses livres, il nous amène toujours à réfléchir.

J'en ai lu plusieurs de lui, mais pour le moment, je viens de terminer:
"Bernard Werber
Le Papillon des Étoiles
Le dernier espoir, c'est la fuite"

Qui m'a beaucoup plu parce que c'est le rêve de gens qui veulent changer l'humanité en s'exilant, une bonne fois pour toutes, dans l'espace. Bon, comme ça, ça semble plutôt science-fiction banale, mais c'est très intéressant puisqu'ils s'embarquent envers et contre tous, pour un voyage qui s'étendra sur environ mille ans. Un voyage pour que les descendants de leurs descendants (et etc.) aient enfin la chance de repartir à zéro puisque la Terre actuelle ne peut plus être sauvée.
De là: "Le dernier espoir, c'est la fuite"...

Pour plus de détails, je vous met l'arrière du bouquin ^_^

---

Le plus beau des rêves:
Bâtir ailleurs une nouvelle humanité
Qui ne fasse pas les mêmes erreurs
Le plus beau des projets:
Construire un vaisseau spatial de 32 km
De long propulsé par la lumière
Et capable de faire voyager
Cette humanité pendant plus
de 1000 ans dans les étoiles.
La plus folle des ambitions:
Réunir des pionniers idéalistes
Qui arrivent enfin à vivre ensemble
En Harmonie.
Et au final, la plus grande des surprises..."

Oh oh ! C'est le dernier livre de Werber que j'ai lu ! Il était super, j'ai adorée ! Très beau et puis, réaliste, enfin pour moi. Ce qu'il se passe dans le livre, je me suis dit "peut être qu'un jour on devra faire ça" ou même "peut être que tout a commencé comme cela !" Il faut bien entendu lire tout le livre et surtout la fin pour penser à ma dernière réplique ^^ Bref, je le conseille, je l'ai dévoré en deux soirées !

---------

Sinon, en ce moment je lis plusieurs livres ! Chose incroyable d'ailleurs, normalement je me contente d'un à la fois ! Enfin bref, alors, le premier que j'ai commencé mais, un peu stopper :

Le Monde de Sophie de Jostein Gaarder.
    "Qu'est-ce qu'il y a de plus important dans la vie ? Tous les hommes ont évidemment besoin de nourriture. Et aussi d'amour et de tendresse. Mais il y a autre chose dont nous avons tous besoin : c'est de savoir qui nous sommes et pourquoi nous vivons."
C'est un livre que j'aime bien et que j'ai toujours voulus lire depuis des années. Je m'y suis finalement mise ! D'ailleurs, il faut être à tête reposer pour le lire. Il y a de longue partie sur "l'histoire" de la philosophie (en quelque sorte) et, c'est peut-être un peu complexe ? Sinon, j'aime le personnage du livre mais, surtout les interrogations qu'elle se pose tout le long de l'histoire. Question que nous nous posons surement nous aussi !

Pour le second, je pense que vous connaissez tous ! De nom au minimum ^^

Fascination (Twilight) de Stephenie Meyer.
    "Bella, dix-sept ans, décide de quitter l'Arizona ensoleillé où elle vivait avec sa mère, pour s'installer chez son père. Elle croit renoncer à tout ce qu'elle aime, certaine qu'elle ne s'habituera jamais ni à la pluie ni à Forks où l'anonymat est interdit. Mais elle rencontre Edward, lycéen de son âge, d'une beauté inquiétante. Quels mystères et quels dangers cache cet être insaisissable, aux humeur si changeantes ? A la fois attirant et hors d'atteinte, Edward Cullen n'est pas humain. Il est plus que ça. Belle en est certaine."
Ma petite soeur à tous les tomes et, après avoir entendus dans mon entourage que ces livres étaient super, je me suis dit que je devais lire le premier tome (pour commencer ^^). D'ailleurs, c'est le livre que je lis on va dire à temps plein en ce moment ! J'aime bien, c'est simple et pour l'instant, le début et sympa ! L'écriture agréable. Il est vrai que je ne suis pas très complexe au niveau littérature ! Si j'accroche, je peu lire n'importe quel livre, n'importe quel type et style aussi ! Enfin bref, pour l'instant ce livre me plait bien ^^ Si ça continue comme ça, je lirais surement la suite ! (en plus, ça ce lit super vite !)

Pour le troisième et dernier, je peux dire une chose, je l'ai déjà lu ! Mais, il me plait tellement que voilà ^^ D'ailleurs, je ne vais pas le lire maintenant, je vais d'abord finir Fascination !

L'Enfant de la prophétie (Le livre des mots T.1) de J.V. Jones.
    "Jack est apprenti au château Harwell. Orphelin exploité et maltraité, il mène une triste existence. Mais il découvre qu'il possède des pouvoirs magiques interdits et il est contraint de fuir. Son chemin croise celui de Melliendra, fille rebelle du plus riche seigneur du royaume. Traqués, perdus, les deux adolescents sont le jouet des machinations du redoutable Baralis, le chancelier du roi. Ce dernier, après avoir empoisonné son souverain, maintient le royaume dans une guerre fratricide afin d'usurper le pouvoir. Mais, aux confins du royaume, un des derniers chevalier de Valdis est demeuré intègre : le preux Taol parcourt le monde connu à la recherche de l'enfant annoncé par la mystérieuse prophétie de Marod..."
C'est un livre que j'ai lu il y a un an je crois. Et, j'ai tout de suite aimée ! Dès le premier chapitre je me suis laissée envoler dans ce monde qui m'était inconnu. C'est un livre magnifique, subjuguant et qui ne vous lâche plus une fois que vous l'avez commencé ! A chaque fois que je devais fermer le livre, je me sentais déçut, en proie à l'envie de vouloir continuer même si cela m'était impossible. C'est un livre que j'ai dévoré et, d'ailleurs, j'ai été déçu de le finir aussi vite ! Il était tellement bien !!!! Enfin bon, je vais arrêter là ! C'est le premier tome d'une série de trois (je crois peut-être qu'il y en a plus mais, je ne crois pas !) Je n'aie pas encore lu la suite et d'ailleurs, je vais d'abord relire celui-ci avant de m'y mettre !
avatar
Lucien Jonsson
♦ I'm just a boy like any other ♦
♦ I'm just a boy like any other ♦

Nombre de messages : 51
Age : 27
Date d'inscription : 16/05/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Celui de créer des nuages et ce qui avec tel que la pluie...
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Café littéraire.

Message  Wilhelm Rodennbach le Dim 14 Juin - 17:46


Il semble, Jazz, que nous ayions quelques préférences littéraires en commun. ♥️
Je viens juste pour ma part de terminer Du côté de chez Swann.
C'est encore très confus, j'en ai la tête qui tourne (j'ai enchaîné avec une relecture de la préface de mon édition et la découverte de la préface de l'édition Folio), mais ce que je sais, c'est que j'aime ce livre. Il a quelque chose d'éminemment classique et de résolument moderne à la fois. J'y vois les lointains échos d'une littérature en crise, des motifs prégnants des romans fin-de-siècle, dans la peinture de la passion, dans l'angoisse et la difficulté d'être au monde, dans le fait qu'il y soit question, souvent, en filigrane, de l'impossibilité d'écrire. A côté de cela, il y a ce côté roman psychologique qui prend le temps de décrire longuement et précisément la marche de la passion, ou l'analyse minutieuse de la construction du souvenir. Il y a cette cathédrale d'impressions diffuses, d'images poétiques, perpétuels échos, reflets de l'œuvre entière. Et il y a ce style, ces longues phrases auxquelles il faut s'accrocher au début mais qui vous emportent dans leur flot dense ... Un livre vraiment remarquable, et dont on sort ... Si j'ose dire ... Changé ?
Bref, je suis sous le charme ... Et je veux lire toute la Recherche, maintenant.
avatar
Wilhelm Rodennbach
Damals. Gestern. Heute ?
Damals. Gestern. Heute ?

Nombre de messages : 283
Age : 29
Localisation : ... Ailleurs.
Emploi/loisirs : Promeneur solitaire
Humeur : Brumeuse
Date d'inscription : 31/03/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Une incroyable mémoire de tout ce qui l'a précédé.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur http://carnets-plume.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Café littéraire.

Message  Wilhelm Rodennbach le Lun 29 Juin - 16:21


Non, je ne double-poste pas. C'est juste que personne n'a rien écrit entre mes deux messages.
Plus sérieusement, vous sauriez pas par hasard comment on peut s'y prendre pour restaurer la reliure d'un livre ancien ... ? Si ça coûte cher ? J'ai fait une trouvaille et ... Envie de faire une folie ... *___* Non mais imaginez ... Vous découvrez un livre, un auteur, que vous aimez, que vous adorez. Et vous trouvez la première édition de son roman. A un prix abordable. Un livre de ... 112 ans. Et ... J'aurais bien envie de me l'offrir. Pour tenir entre mes mains un si vieil objet, que d'autres auront lu avant moi ... Non ce n'est pas du fétichisme, tss. Mais bon, l'état est pas génial ... Alors ... Enfin bon ...
*sort par la petite porte de derrière*

(Je poste là parce que bon ça parle de livres, même indirectement. Et que ça remonte le topic. *re-sort*)

avatar
Wilhelm Rodennbach
Damals. Gestern. Heute ?
Damals. Gestern. Heute ?

Nombre de messages : 283
Age : 29
Localisation : ... Ailleurs.
Emploi/loisirs : Promeneur solitaire
Humeur : Brumeuse
Date d'inscription : 31/03/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Une incroyable mémoire de tout ce qui l'a précédé.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur http://carnets-plume.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Café littéraire.

Message  Wilhelm Rodennbach le Ven 3 Juil - 18:38


Nohansen : Lolita, il est sur mes étagères. Pas encore pris le temps, mais un jour, qui sait ... ?

Meganie : Ce que j'aime chez les sœurs Brontë (particulière Anne et Charlotte), c'est la réflexion menée dans leurs romans sur la condition de la femme dans la société de leur époque. Le fait qu'y soient opposées des passions sincères, des intentions charitables et des convenances destructrices. En ce sens, La recluse de Wildfell Hall est très intéressant, et très poignant. Les Hauts de Hurlevent sont plus à part, mais je me souviens avoir adoré cette lecture, voilà quelques années. Ces romans-là ont l'avantage d'être accessible, tout en proposant une langue de qualité et en développant des thèmes qui, même aujourd'hui, peuvent nous interpeler.

Sinon, de mon coté, j'ai terminé Maîtresse d'esthète, de Jean de Tinan, et j'ai lu certains de ses noctambulismes. A se tordre de rire parfois. Un style très accidenté, mais vivant, dynamique, une prose belle et espiègle, un humour, une intelligence ... Je l'aime, ce jeune homme oublié, et qui, à 24 ans, a déjà eu le temps de publier pas mal de petites oeuvres sympathiques ... "Petits exercices ... Pour s'exercer." Etant malade, sous la coupe de médicaments particulièrement efficaces (et assomants), j'ai cependant dû ralentir mon rythme de lecture. A cette heure, j'sais pas encore ce que je vais pouvoir entamer.
(Ah si, j'ai commencé du Jarry, mais j'suis pas forcément en état de le suivre dans ses délires xD)
Enfin bref, je verrai bien. x)

*en profite pour arriver avec un plateau chargé, et distribue du thé, café, chocolat à tout le monde.*
avatar
Wilhelm Rodennbach
Damals. Gestern. Heute ?
Damals. Gestern. Heute ?

Nombre de messages : 283
Age : 29
Localisation : ... Ailleurs.
Emploi/loisirs : Promeneur solitaire
Humeur : Brumeuse
Date d'inscription : 31/03/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Une incroyable mémoire de tout ce qui l'a précédé.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur http://carnets-plume.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Café littéraire.

Message  Wilhelm Rodennbach le Ven 3 Juil - 19:11


Wilhelm, Wilhelm. Comme Wilhelm Meister. x)
Ce nom semble décidément poser pas mal de problèmes.
Sinon, Remember, c'est ce que j'aurais sans doute fait, sinon, si je n'habitais pas à la campagne.
Je me renseignerai en tout cas. Ça peut toujours servir.
Pour l'achat, j'avoue avoir été raisonnable et y avoir renoncé pour le moment. Peur que le trajet n'endommage encore davantage l'objet. On verra plus tard ... Et j'ai déjà quelques vieilleries chez moi qui demanderaient mon attention. Je te remercie en tout cas pour cette réponse. ♥️ *révérence*
avatar
Wilhelm Rodennbach
Damals. Gestern. Heute ?
Damals. Gestern. Heute ?

Nombre de messages : 283
Age : 29
Localisation : ... Ailleurs.
Emploi/loisirs : Promeneur solitaire
Humeur : Brumeuse
Date d'inscription : 31/03/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Une incroyable mémoire de tout ce qui l'a précédé.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur http://carnets-plume.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Café littéraire.

Message  Wilhelm Rodennbach le Ven 10 Juil - 15:45


Il faut que je le relise, Dorian Gray ... Tu m'as donné envie de m'y remettre, Lily x)
Et puis si j'ai été beaucoup déçue par Nothomb, j'avais beaucoup aimé ses premiers. Surtout, comme toi, Hygiène de l'assassin. x)

De mon côté, je reste du côté de chez Proust, puisque j'ai entamé le deuxième tome de la Recherche, après bien des hésitations : A l'ombre des jeunes filles en fleurs. Et en fait Wilhelm est un perso proustien (mais en moins bien) et j'le savais pas. Plus sérieusement, ce livre me transporte. Il faut s'accrocher, parfois, aux phrases, longues, complexes. Il y a parfois même quelques petites longueurs : si tout est important dans ce roman, le lecteur qui découvre Proust pour la première fois (moi, quoi xD) ne le voit pas forcément. Mais il y a à côté une telle réflexion sur la construction des sentiments, sur le rapport à l'art, sur le rapport à la vie, sur les nécessaires déceptions du réel quand on a trop imaginé-rêvé les choses avant de les voir ... C'est vraiment brillant, vraiment. Cela ajouté à une prose si belle, et à un humour si piquant ...
Bref, vous aurez compris : j'aime. ♥️

Et sinon rien à voir, mais j'ai changé de signature. Toujours une citation -on ne se refait pas - mais cette fois-ci, c'est de Chateaubriand . \ô/ Même que ce monsieur a, du peu que j'ai lu, un style à tomber par terre. *.*
avatar
Wilhelm Rodennbach
Damals. Gestern. Heute ?
Damals. Gestern. Heute ?

Nombre de messages : 283
Age : 29
Localisation : ... Ailleurs.
Emploi/loisirs : Promeneur solitaire
Humeur : Brumeuse
Date d'inscription : 31/03/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Une incroyable mémoire de tout ce qui l'a précédé.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur http://carnets-plume.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Café littéraire.

Message  Rory Wellers le Dim 19 Juil - 22:31

Je ne savais pas où poster ça... Mais il fallait que je vous le montre. Sérieusement, ça m'a touché au fond du coeur et j'ai trouvé ça hyper mignon ! Pour ceux qui ne sont pas bons en anglais, je ferais une traduction si vous voulez x)

http://fc06.deviantart.com/fs47/f/2009/174/0/3/1000_W0RDS_by_yuumei.swf
avatar
Rory Wellers
I have a GREEN thumb ♥
I have a GREEN thumb ♥

Nombre de messages : 86
Age : 27
Date d'inscription : 13/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Café littéraire.

Message  Wilhelm Rodennbach le Dim 26 Juil - 19:57


Outre que je ne comprends pas l'anglais, la page ne charge pas, chez moi ... xD

Sinon, j'ai eu envie de faire partager un texte.
Toute la force de la littérature semble là : décrire avec une poésie nouvelle une chose banale et partagée, et par là, la rendre belle.

Elle me regarda.

Je baissai les yeux et rougis. Quel regard, en effet ! comme elle était belle, cette femme ! je vois encore cette prunelle ardente sous un sourcil noir se fixer sur moi comme un soleil.

Elle était grande, brune, avec de magnifiques cheveux noirs qui lui tombaient en tresse sur les épaules ; son nez était grec, ses yeux brûlants, ses sourcils hauts et admirablement arqués, - sa peau était ardente et comme veloutée avec de l'or ; elle était mince et fine, on voyait des veines d'azur serpenter sur cette gorge brune et pourprée. Joignez à cela un duvet fin qui brunissait sa lèvre supérieure et donnait à sa figure une expression mâle et énergique à faire pâlir les beautés blondes. On aurait pu lui reprocher tromp d'embonpoint ou plutôt un négligé artistique - aussi les femmes en général la trouvaient-elles de mauvais ton. Elle parlait lentement : c'était une voix modulée, musicale et douce. - Elle avait une robe fine de mousseline blanche qui laissait voir les contours moelleux de son bras.

Quand elle se leva pour partir, elle mit une capote blanche avec un seul noeud rose. Elle ne noua d'une main fine et potelée, une de ces mains dont on rêve longtemps et qu'on brûlerait de baisers.
Chaque matin, j'allais la voir se baigner ; je la contemplais de loin sous l'eau, j'enviais la vague molle et paisible qui battait sur ses flancs et couvrait d'écume sa poitrine haletante, je voyais le contour de ses membres sous les vêtements mouillés qui la couvraient, je voyais son coeur battre, sa poitrine se gonfler ; je contemplais machinalement son pied se poser sur le sable, et mon regard restait fixé sur la trace de ses pas, et j'aurais pleuré presque en voyant le flot les effacer lentement.

Et puis quand elle revenait et qu'elle passait près de moi, que j'entendais l'eau tomber de ses habits et le frôlement de sa marche, mon coeur battait avec violence ; je baissais les yeux, le sang me montait à la tête. - J'étouffais. Je sentais ce corps de femme à moitié-nu passer près de moi avec le parfum de la vague. Sourd et aveugle, j'aurais deviné sa présence, car il y avait en moi quelque chose d'intime et de doux qui se noyait en extase et en gracieuses pensées, quand elle passait ainsi.

Je crois voir encore la plage où j'étais fixé sur le rivage ; je vois les vagues accourir de toutes parts, se briser, s'étendre ; je vois la plage festonnée d'écume ; j'entends le bruit des voix confuses des baigneurs parlant entre eux, j'entends le bruit de ses pas, j'entends son haleine quand elle passait près de moi.

J'étais immobile de stupeur comme si la Vénus fût descendue de son piédestal et s'était mise à marcher. C'est que, pour la première fois alors, je sentais mon coeur, je sentais quelque chose de mystique, d'étrange comme un sens nouveau. J'étais baigné de sentiments infinis, tendres ; j'étais bercé d'images vaporeuses, vagues ; j'étais plus grand et plus fier tout à la fois.

J'aimais.

C'est de Flaubert.
*Étoiles dans les yeux*

avatar
Wilhelm Rodennbach
Damals. Gestern. Heute ?
Damals. Gestern. Heute ?

Nombre de messages : 283
Age : 29
Localisation : ... Ailleurs.
Emploi/loisirs : Promeneur solitaire
Humeur : Brumeuse
Date d'inscription : 31/03/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Une incroyable mémoire de tout ce qui l'a précédé.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur http://carnets-plume.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Café littéraire.

Message  Judith Francoeur le Dim 26 Juil - 22:51

    C'est tout simplement magnifique !
avatar
Judith Francoeur
I am the beauty queen.
I am the beauty queen.

Nombre de messages : 368
Age : 26
Localisation : Dans vos rêves, où d'autre ?
Humeur : D'humeur dévastatrice, fuyez pauvres âmes !
Date d'inscription : 06/04/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Attire, inexorablement.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Café littéraire.

Message  Adélythe Wilson le Lun 3 Aoû - 11:43

Voilà pour mes lectures récentes ::.

Le Nom de la Rose [Umberto Eco] Un peu prétentieu de la part d'Umberto Eco, mais pas mal. Faut assurer côté culture générale et latin si on veut tout comprendre. Tarabiscoté, vicieu, plutôt bon. Je le recommande, mais faut pas avoir froid aux yeux !
La Valse Lente des Tortues [Katherine Pancol] Très bon livre, léger, agréable, doux comme une peluche, acidulé, tout ce que j'aime ♥️ Une plutôt bonne intrigue (même si j'ai trouvé très rapidement, m'enfin... c'est un don, dans ma famille ^^') des personnages attachants et une bonne couverture (oui, en fait, je suis tombée amoureuse de la couverture, avant de l'acheter... U//U) [[ A LIRE AVANT : Les Yeux Jaunes des Crocodiles ; Même auteur ]]
Qui Es-Tu Alaska ? [James Green] Nul a chier Trop simple, sans interêt. L'auteur manque d'expérience. Bref, j'ai pas aimé...
Les Hauts du Hurlevent [Emily Brontë]Je n'aurai qu'un commentaire à faire : bordel, mais qui a parlé d'amour, là-dedans ?! C'est une pure histoire de haine ! Très bonne, mais de la HAINE !! 'Fin bref...
L'Elegance du Hérisson [Muriel Barbery]Excellent. A recommander. J'aime la concierge ♥️
avatar
Adélythe Wilson
Blow Pepper Love
Blow Pepper Love

Nombre de messages : 126
Age : 24
Date d'inscription : 05/04/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Controle du Vent (donc tempetes, etc. ...)
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Café littéraire.

Message  Adélythe Wilson le Lun 3 Aoû - 12:40

Juste un p'tit coucou [encore xD] pour dire :

VIRGIN SUICIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIDES !!!!!!!!!!!!! Exclamation

Ma vie, ma flamme, mon amour !!!!! ♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️

Voilà, je repars U.U

J'éditerais ce message-là quand je rajouterai des livres Wink
avatar
Adélythe Wilson
Blow Pepper Love
Blow Pepper Love

Nombre de messages : 126
Age : 24
Date d'inscription : 05/04/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Controle du Vent (donc tempetes, etc. ...)
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Café littéraire.

Message  Wilhelm Rodennbach le Ven 11 Sep - 13:39


On connaît surtout l'Antigone d'Anouihl ... Moi j'ai lu Le voyageur sans bagages, hier. Et franchement, c'est une pièce très marquante ... Il y a un happy end, mais tellement forcé que finalement, nous reste ce goût amer en fin de pièce, parce qu'on entrevoit le pire, quand même ... Gaston, amnésique de la grande guerre, se retrouve en visite chez une de ses familles présumées et découvre un passé où il ne se reconnaît pas ... Un passé sombre, très sombre, où il a fait preuve de cruauté, blessant grièvement son meilleur ami, volant la femme de son frère, etc. Une réflexion intéressante sur le mémoire, le passé, et ce qui constitue notre identité.
Et puis c'est très court. Ca se lit si vite ... Je vous le recommande.
avatar
Wilhelm Rodennbach
Damals. Gestern. Heute ?
Damals. Gestern. Heute ?

Nombre de messages : 283
Age : 29
Localisation : ... Ailleurs.
Emploi/loisirs : Promeneur solitaire
Humeur : Brumeuse
Date d'inscription : 31/03/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Une incroyable mémoire de tout ce qui l'a précédé.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur http://carnets-plume.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Café littéraire.

Message  Winnifred McMillan le Ven 11 Sep - 21:22

Moi en ce moment je lis un ouvrage très singulier pour mon cours de courants déterminants... Il se nomme 'Le loup des steppes' je crois bien que c'est d'Hermann Hesse pour celui à qui ça dit quelque chose. Apparemment, lors de l'occupation naziste en Allemagne, ce roman a été retiré des étagères. C'est un ouvrage que j'hésite à mettre dans mes favoris, car tantôt je le déteste à en mourir, tantôt il m'intrigue et me confond. Le début est assez déprimant, le genre de livre qui donne envie de se pendre à chaque page, mais après la moitié ça change. En tout cas l'écriture de l'auteur est merveilleuse, je m'y perds aisément et ça ce lis tout seul, on dirait que ça coule doucement sans même qu'on voit le temps passer. C'est en fait un homme du nom d'Harry Haller qui remet toute son existence en question et qui semble habité par deux personnalités distinctes, ce qui le fait souffrir affreusement et lui donne l'impression d'être incapable de s'intégrer parmi les bourgeois. J'hésite à vous le conseiller, mais si vous voulez tenter, à votre aise =).

L'autre bouquin que je tiens à souligner ici, c'est 'Le survenant' une oeuvre québécoise. Pour les français à qui la culture ancienne des campagnes québécoises intéresse, c'est le livre parfait. Il a été écrite par Germaine Guèvremont et l'action se produit vers le début des années 1900. Attention, il y a des expressions purement québécoises qui risquent de vous confondre, même moi qui suit québécoise de naissance, a ricané devant certaines x).

_________________
« Don't breathe. Don't move. Then MAYBE it won't hurt. »
avatar
Winnifred McMillan
Winnie The Pooh tortures you <3
Winnie The Pooh tortures you

Nombre de messages : 601
Age : 27
Localisation : À l'infirmerie, en train d'aiguiser ses cout-- HEM. De préparer ses seringues *KEUF KEUF KEUF*
Emploi/loisirs : Martyriser ses pati-- HEM. Soigner ses patients *KEUF KEUF KEUF*
Humeur : Joyeuse =D *Mauvaise nouvelle pour vous. COURREZ*
Date d'inscription : 14/03/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Aucun
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur http://fake-pearl.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Café littéraire.

Message  Lacey S. Wan Long le Sam 31 Oct - 2:13

Mon intervention sera courte.
J'ai lu la Dame aux Camélias, de Dumas fils.
Livre émouvant, quoi que trop.. sobre?
Et là, je suis en plein dans Quand j'avais cinq ans je m'ai tué, de Howard Butel.
J'ai essayé une nouvelle fois Sabotage amoureux de Nothomb, rien à faire, j'accroche pas.
Il faudrait que je lise Chéri, de Colette, il traîne sur ma table et je dois le rendre pour la rentrée.
Amok, Lettre d'une inconnue et Boule de Suif, respectivement Zweig (pour les deux premiers) et Maupassant, sont mes lectures des vacances.
Je ne les ai même pas encore achetés. (ou comment être suicidaire).
avatar
Lacey S. Wan Long
a buon intenditore poche parole
a buon intenditore poche parole

Nombre de messages : 115
Age : 23
Localisation : En train de déchiqueter ses amantes, ses amours, ses maîtresses.. En son bon souvenir.
Humeur : Épileptique
Date d'inscription : 19/04/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Lacey possède un pouvoir qui permet de faire naître une vive douleur chez autrui.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur http://flowery-garden.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Café littéraire.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum