Justification d'absence [Neela]

Aller en bas

Justification d'absence [Neela]

Message  Ely Kurd le Dim 18 Avr - 4:09

Un point positif à Fake Pearl : étant donné l'absence des parents de tous les pensionnaires, chaque élève pouvait justifier lui-même ses absences.
Soit, autrefois Ely ne se dérangeait pas et, lorsqu'elle séchait les cours, elle ne justifiait que très rarement. Qu'aurait-elle mis d'ailleurs : "Flemme" ? "Ennui" ?... La vérité en quelques sortes, mais quelques fois, le mensonge était bien plus utile. Mais aujourd'hui, la jeune femme avait eu un vrai motif. Malheureusement, pour une fois où elle pouvait mentir, il avait fallu qu'elle tombe vraiment malade. C'était sans doute à cause d'un truc qu'elle avait mangé à la cantine ou bien des dizaines de chips qu'elle s'était enfilées en regardant les derniers films gores que son père lui avait mis sur un disque dur un peu pourri et très lent. Son père avait un goût excellent en ce qui concernait les films. Mais pas pour les chips.
La jeune femme s'était effectivement levée vers quatre heures du matin (alors qu'elle s'était couchée à trois heures du matin) et était allée vomir tout ce qu'elle avait bien pu ingurgiter pendant au moins une semaine, sans compter les tonnes de bile.
Ce n'était pas vraiment le propre d'Ely d'être malade ni de s'inquiéter pourquoi elle avait bien pu être malade, étant donné qu'elle savait que son alimentation en ce moment était loin d'être exemplaire. Elle avait donc passé la matinée en tête à tête avec les toilettes et vider son estomac au lieu de rattraper les heures de sommeil que les films lui avaient rongés.

Vers midi, cependant, son état s'était un peu amélioré. Elle avait pu se relever, se doucher intégralement et boire des litres et des litres de Coca avec de nombreux médicaments pour la digestion. Et on était en pleine semaine.
La jeune femme avait effectivement loupé ses quatre heures de cours de cette joyeuse matinée du jeudi. Cela ne l'inquiéta pas beaucoup non plus : elle pourrait toujours s'arranger avec quelqu'un pour reprendre les cours. Non, ce qui l'inquiétait plus c'était la Vie Scolaire.
En Amérique, elle avait toujours détesté la Vie Scolaire : ces surveillants qui vous regardent de haut et qui vous font la morale comme quoi l'école est l'avenir etc etc...Disons qu'Ely n'était pas alors vraiment disposée à entendre ce genre de discours. Mais, elle avait promis à M. Adams, son professeur de chant et ami de faire mieux. Alors, elle décida de ne pas louper l'autre moitié de la journée et de justifier son absence pour que tout soit parfaitement 'réglo' avant qu'elle ne rentre en cours et qu'aucun surveillant ne puisse l'embêter (surtout le surveillant avec les longs cheveux noirs...)
Le manque de sommeil et de nourriture lui avaient donné une flemme considérable de passer trois heures devant son miroir, ainsi, la jeune femme prit les premiers vêtements qu'elle put trouver. C'est-à-dire, un pantalon noir assez large rentré dans ses Docs Martens favorites, un t-shirt noir également, assez large sur lequel était écrit en blanc "I have nothing to declare but my genius" - Osacar Wilde. Elle avait trouvé ce t-shirt sur Internet et l'avait immédiatement commandé, ne serait-ce que pour l'auteur. Après avoir enfilé de longues mitaines noires, s'être coiffée décemment et s'être maquillée comme à son habitude, la jeune femme sortit du dortoir des S.E.E.R.

Dans les couloirs, les premiers élèves courraient pour aller à la cafétariat. Les relents de l'odeur de la nourriture lui soulevèrent l'estomac et elle dut s'éloigner en courant pour ne pas avoir à passer quelques heures de plus en tête à tête avec les toilettes. Disons qu'il y avait compagnie plus agréable.
Au passage, elle salua quelques personnes qui furent bien surprise de la voir avec un billet d'absence :

- Pourquoi tu sèches pas l'autre moitié de la journée ? lui demandèrent-ils.
- Bah, parce que j'suis sérieuse, moi ! répliqua-t-elle en riant.

Ely Kurd, se rendit donc au Bureau des surveillants pour remettre son billet d'absence.
Là, une demoiselle assez petite et brune attendait déjà son tour. La jeune femme s'adossa donc au mur et posa son sac de cours à terre. Elle attendrait dix minutes et puis tant pis pour eux s'ils ne voulaient pas de son billet d'absence, elle irait tout de même en cours.


[707 mots]
avatar
Ely Kurd

Nombre de messages : 29
Age : 28
Localisation : Loin.
Emploi/loisirs : Lire/Lire/Lire...
Humeur : stable...si tu viens pas me faire chier...
Date d'inscription : 18/03/2010

| Bloc Notes |
Pouvoir :: faire naître des crises d'épilepsie
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Justification d'absence [Neela]

Message  Neela Amily le Sam 8 Mai - 16:26


« QUOI ?!! »

[…Flash-back ON…]

    La bestiole brune venait de quitter ses nouveaux collocs, elle était donc bien décidée à prendre rendez-vous avec le directeur de l’école. Elle voulait juste s’assurer qu’elle savait tout ce qu’il fallait pour survivre dans Fake Pearl. Du bâtiment secondaire, elle se dirigea vers bâtiment principal. Direction : Bureau du directeur. Elle en profitait pour observer les cours qui étaient en train de commencer. Les élèves avaient l’air tout à fait normaux, les profs aussi. C’était une bonne chose. Aucun d’eux ne mettaient le feu aux tables ou ne produisaient de bruits stridents, on ne dirait pas qu’ils ont tous un secret plus ou moins conséquent.

*Rha, j’ai envie d’aller flâner dans les couloir. De toute façon, l’attente pour voir le proviseur risque d’être longue… Et puis, c’est légitime, MERDE.*

    Neela avait utilisé son pouvoir à peine 20 minutes avant pour le montrer à ses colocataires, ce n’était pas vraiment raisonnable, mais la gamine n’en avait strictement rien à faire. Arrêtée devant une des portes en plexiglas, elle prit le temps de bien observer si personne ne se trouvait à l’intérieur du bâtiment. Personne ne la voyait, elle pouvait y aller en toute sérénité. Et BIM. Une Neela2 apparut, comme par enchantement, normal.

« Hé ! Mais tu viens de me renvoyer bouler y’a 20 minutes ! Pourquoi tu me déranges ENCORE ?

- Désolée Nee’, je vais essayer d’avoir rendez-vous avec le proviseur. J’ai des millions de trucs à signer et des questions à poser… Tu veux bien aller voir comment est le bâtiment des cours ? Ne dérange rien hein, visite simplement… Ça me fera un truc en moins à faire tout à l’heure. Oh, et tant qu’à faire, si tu pouvais aller acheter des aspirines pour le contre-coup, se serait fat ! (dans le langage de Neela, « fat » voulait dire « cool », vous l’aurez compris)

- … C’est bien parce que c’est toi, ou plutôt moi… Bref, j’y vais. On se retrouve ici dans environ 2h, ça te va ?

- Au poil ! »

    Un clin d’œil, une sorte de collision entre deux poings et les deux demoiselles se tournèrent le dos. Neela2 allait simplement visiter les locaux, voir où se trouvait les toilettes, l’infirmerie… Les trucs utiles dirons-nous. Elle passerait aussi devant le foyer et regarderait langoureusement plusieurs des élèves, histoire que certains désirent savoir qui est cette super-bombe-trop-waow-qui-passe-tranquillement-sans-rien-dire. Il y avait aussi la bibliothèque, où elle passerait plus tard beaucoup de temps… Mais l’emplacement de toutes ces choses, la véritable Neela ne le saurait que cette nuit, dans ses rêves.

    Après avoir regardé son double partir, elle entra par une porte et suivi les panneaux « Bureau du directeur ». En chemin, elle croisa une prof, magnifique soit-dit en passant, qui lui dit au détour d’une conversation banale de « Tiens, vous semblez nouvelle, je ne vous ai jamais vu dans mes cours » que pour tout rendez-vous, il fallait d’abord s’adresser à la vis scolaire. BIEN. Demi-tour, gauche.

    Hop, la voilà dans le bureau des surveillants. Celui qui se trouvait en train de tamponner billets d’absence et autres mots d’inaptitude à l’EPS était, GOSH, terriblement baisable beau. Un brun, visiblement japonais pure souche, tatoué. Neela ronronnait intérieurement. Elle s’avança, fit les yeux doux et dit de sa voix la plus suave « Bonjouuuur, je suis nouvelle et j’aimerais un rendez-vous avec le directeur. J’ai des trucs à signer et des questions à poser… On m’a dit qu’il fallait venir ici pour ça… » Il ne semblait pas vraiment réagir. Nee’ pensait que s’attaquer directement à un surveillant était peut-être ‘‘too much’’. Et au moment où le beau brun lui dit qu’on ne donnait pas de rendez-vous aux élèves sans avoir au préalablement reçu leurs fiches d’inscription, Neela cru qu’elle allait hurler.

[…Flash-back OFF…]

    Et voilà, elle avait hurlé. Le jeune surveillant face à elle gardait son calme, alors que Nee venait de s’écrouler sur le bureau. La tête dans les mains, elle marmonnait.

*Mais et si je change d’avis, que j’veux pas venir, HEIN ?! Bande d’enflures.*

    Elle soupira, se releva tant bien que mal et demanda une feuille d’inscription. La sienne était restée au fond de sa valise, et on pouvait voir à l’œil nu la flemme circuler dans ses veines. Il parti lui chercher un exemplaire de cette foutue fiche, et derrière elle quelqu’un venait d’entrer. Wow. La jeune fille qui se trouvait derrière Nee’ s’était adossée au mur. Posée tranquillement, un petit mot dans les mains. Elle devait sûrement être en retard, ou absente à un cours précédent. Neela, dans toute sa bonté se tourna vers elle.

« Euh, j’dois remplir une fiche d’inscription… Ça risque de durer longtemps, donc hésite pas à me passer devant quand il sera revenu. »

    Pendant qu’elle parlait, elle observait attentivement la demoiselle qui était devant elle. Intérieurement, Neela se demandait si elle était une M.U.S.E… Elle ressemblait plus à une S.E.E.R, avec le côté torturé par le pouvoir psychique /BIM/. C’était une gothique, habillée en noir, avec des cheveux aussi longs que ceux de Nee’. Peut-être un peu moins. Mais ce qui était bizarre, c’est qu’elle était vraiment… vraiment très belle.



[867 mots~]
avatar
Neela Amily
Big "Neela" is watchin' you
Big

Nombre de messages : 46
Age : 26
Humeur : Souriante. Of course. ♪♫
Date d'inscription : 29/03/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Pseudo-ubiquité. Création de clones.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Justification d'absence [Neela]

Message  Ely Kurd le Dim 16 Mai - 8:55

Quatre minutes et quarante-six secondes. Le temps semblait s'allonger indéfiniment dans les attentes. Ou alors sa montre avait un grave problème de lenteur. Il faudrait qu'elle vérifie ça un jour, surtout pendant certains cours.
Il n'y avait aucun surveillant pour le moment. Mais elle en avait vu un dans les couloirs avant qu'elle n'arrive. Le grand mec brun qui fait flipper tout le monde. Il devait sortir de la vie scolaire à tous les coups. Après, Dieu seul savait s'il devait être remplacé ou si elle devait moisir dans cette salle blanche et vide comme un bloc opératoire. Elle espérait sincèrement qu’elle ne passerait pas toute son heure de midi à l’intérieur. Elle détestait la vie scolaire. En fait, elle détestait toutes les vies scolaires. Les vies scolaires, ces lieux austères où des gens vous demandent des comptes sur vos moindre faits et gestes ! Ciel !
Vide ? Pas tout à fait, d'ailleurs. Il y avait cette jeune fille, là devant elle. Pour l'instant, elle ne la voyait que de dos. Elle était assez petite et avait de très longs cheveux bruns attachés en queue de cheval. Ely n'avait jamais vu de cheveux aussi longs. Depuis combien de temps les laissait-elle pousser ? Ils étaient beaux et bien soignés en tout cas. La jeune femme passa une main dans ses cheveux. Noirs, pas très longs, juste assez pour ne pas les qualifier de courts, du moins le pensait-elle. Rien d'exceptionnel en tout cas. Sentant soudain que son regard s'attardait trop sur le dos de la demoiselle et que celle-ci pouvait se sentir gênée d'être la cible de son regard, elle détourna les yeux. Elle-même détestait qu'on la regarde de dos. Ça faisait... espion, pervers, timide en manque de vie sociale etc... Enfin, ça le faisait pas, tout simplement.

Ely dirigea donc ses regards cernés de noir sur toute la pièce. Le calme blanc d'une Vie Scolaire déserte tandis que les élèves vont s'empiffrer d'une nourriture plus ou moins bonne avant d'aller grignoter diverses friandises durant les cours. On se croirait dans un musée sur les différentes tortures... Ici, les papiers à heure de colle, là, les justifications d’absences... En fait, au bout de quelques minutes, elle ne put s'empêcher de se sentir horriblement conne avec son petit billet jaune dans les mains, toute seule avec une fille, muette dans cette pièce. Elle se lança alors dans la plus futile des activités : l'intense contemplation du petit billet jaune qu'elle connaissait déjà pour l'avoir rempli quelques instants plus tôt. Les lignes noires imprimées qui demandaient tout un tas de trucs qu’elle jugeait inutiles : les heures, les cours loupés, pourquoi, comment, où etc....

Six minutes et vingt quatre secondes. Une lueur d'espoir !
La jeune fille venait de lui parler ! Elle s'était effectivement retournée pour lui parler d'un truc futile comme quoi elle pouvait passer devant parce qu'elle remplissait une fiche d'inscription quand le surveillant reviendrait. Ses yeux bruns étaient plutôt joueurs et on sentait une quelconque énergie en elle, même si pour l'instant, l'apathie était mise en avant. Et comment pouvait-on être énergique dans une Vie Scolaire, mis à part pour crier sur un surveillant ou pousser un coup de gueule, ou de joie parce qu'un prof est absent ? Les moments intenses d’une vie d’étudiant...
Ely en profita pour quitter son poste de statue sur le mur du fond et remuer un peu. Elle sourit à l'inconnue et prit son sac qui traînait par terre pour le poser sur une des banquettes au fond. Un peu de considération pour son misérable sac qui l’accompagnait bon gré, mal gré dans les pires situations, les pires cours et qui traînait partout par terre quand il était trop chargé. Une de ces banquettes en coussin pas très confortable et aussi vert qu'une blouse de chirurgien. Génial, on se croirait dans un hôpital, rien que les couleurs, si l'ambiance s'y met aussi, ne put-elle s'empêcher de penser.

- Ah, t'es nouvelle ici ? Moi ça fait pas très longtemps qu'j'suis ici et déjà, j'ai déjà affaire à la vie scolaire ! dit-elle en pouffant un peu, désignant son petit papier jaune.

Puis, elle s'assit sur lesdites banquettes, s'y adossant, ses yeux passant de l'inconnue à la contemplation passive de ses Docs Martens qu’elle aurait du cirer ce matin. Puis, elle s'adressa à nouveau à elle en souriant un peu à nouveau.

- J'sais pas trop quand il reviendra, à mon avis, t'as tout le temps de remplir ta fiche... Enfin, j'crois, moi j'ai juste signé la mienne... On m'donne pas trop les papiers à remplir...

Un léger sourire passa sur ses lèvres. Dans l'ennui, on se rattache à n'importe quoi. Une conversation avec une inconnue dans une Vie Scolaire déserte. N’empêche, elle aurait aimé que quelqu’un l’accueille aussi à son arrivée.

Huit minutes et cinquante trois secondes.


[801 mots, désolée du retard et de la taille !]
avatar
Ely Kurd

Nombre de messages : 29
Age : 28
Localisation : Loin.
Emploi/loisirs : Lire/Lire/Lire...
Humeur : stable...si tu viens pas me faire chier...
Date d'inscription : 18/03/2010

| Bloc Notes |
Pouvoir :: faire naître des crises d'épilepsie
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Justification d'absence [Neela]

Message  Neela Amily le Lun 5 Juil - 20:40


    Oui, c’était vraiment à n’en point douter, cette demoiselle était belle. Le sourire qui suivi venait justifier une bonne fois pour toute la pensée de la jeune M.U.S.E. Elle en venait presque à se dire que si par hasard elle se laissait aller à l’homosexualité, eh bien… Non. Elle ne serait tout de même pas son genre. Jolie mais… Presque trop. Ça lui ferait de l’ombre, à cette grande égocentrique cachée qu’était Neela. Enfin, on dévie là, on dévie. La jeune fille qui se trouvait face à elle s’assit sur une des banquettes situées au fond de la pièce. Banquette affreuse, soit dit en passant. Et puis de toute manière, cette salle était affreuse. Tétragonale. Oui c’était le mot. Mot compliqué pour Nee’ la simplette d’ailleurs, vous le remarquerez. C’était le mot de ce matin, celui de son calendrier. Neela avait, depuis environ 2 mois maintenant, investi dans un calendrier qui chaque jour apprenait un mot compliqué à son utilisateur. Tétragonale était celui qu’elle avait eu la chance de découvrir, ce matin même. Et puis il qualifiait la vie scolaire, carrée, tétragonale quoi.

« Ah, t'es nouvelle ici ? Moi ça fait pas très longtemps qu'j'suis ici et déjà, j'ai déjà affaire à la vie scolaire ! J'sais pas trop quand il reviendra, à mon avis, t'as tout le temps de remplir ta fiche... Enfin, j'crois, moi j'ai juste signé la mienne... On m'donne pas trop les papiers à remplir... »

    Elle était plutôt sympathique, pas ce qu’on croirait de premier abord. Elle semblait plutôt distante et froide, impression que n’importe qui pouvait avoir en voyant quelqu’un habillé entièrement de noir, avec une peau si blanche. Avouez que ce n’est pas accueillant… Mais en vrai, Neela n’est pas tout à fait comme tout le monde. Elle se fout des préjugés, encore plus des impressions. Ce qu’elle avait remarqué en premier chez cette fille était sa beauté, son sourire et maintenant sa gentillesse. Au diable son air morbide, tant qu’elle n’avait pas le regard vide, c’était potentiellement quelqu’un de bien.

« Et oui, je viens d’arriver… Déjà absente ? Tu commences fort toi ! »

    Oui bon, ce n’est pas la meilleure façon d’accueillir quelqu’un, et cette fille n’aurait peut-être pas une première bonne impression, mais comme dit auparavant, elle se fout des impressions.
    Neela était maintenant tournée vers le fond de la salle, le menton appuyé sur sa main gauche, en train de retenir un rire quelque peu moqueur. La salle était assez silencieuse. On entendait quelques bruits de pas en fond sonore. Rien de transcendant, et puis il y avait cette autre chose. Ce petit son discret produit par le tapotement de l’index de Nee’ sur sa boucle d’oreille. Elle accordait toujours la couleur de ses boucles avec celle de ses chaussures. S’il y avait une chose qu’elle avait appris, c’était l’association des couleurs, et puis les différentes teintes n’avaient que peu de secret pour elle. Ces chaussures noisettes allaient donc parfaitement bien avec ses boucles quelque peu mordorés. Une véritable tuerie.

« Par contre, j’ai pas ma fiche justement. J’ai dû la perdre, du coup il est parti m’en cherche une. J’espère revoir son beau p’tit cul rapidement, j’veux pas perdre mon temps ici. »

    Non, non. Neela n’était pas du tout vulgaire. Bon, elle s’en rendait compte, mais elle trouvait ça normal. Celle qui était devant elle en revanche, devait sûrement trouver ça… Bizarre ? Et puis après tout, c’est vrai qu’il avait un beau p’tit cul. Il devait en faire rêver plus d’une et Nee serait sûrement une de ses groupies si la possibilité s’offrait à elle. S’il y avait bien quelque chose que Neela espérait en venant ici, c’était ne plus se sentir différente des filles de son âge. Pouvoir utiliser son pouvoir librement, ne pas avoir de morale et ensuite regretter amèrement toutes ses actions. Le pur bonheur que la pseudo-délinquance, la beuverie et la putasserie. Oh oui.

« Dis, t’es dans quel groupe ? Enfin j’veux dire, ils m’ont mis chez les M.U.S.E., t’es ou toi ? Parce que euh, je sais pas si c’est des catégories qu’il faut respecter, sans avoir aucuns contacts entre les groupes ou… Si c’est juste pour nous classer selon nos pouvoirs… J’dois être débile, j’y comprend rien à cet institut. »

    Quitte à attendre, autant faire la conversation sur le premier sujet qui lui venait : son incompréhension. Neela n’était pas bête à proprement parler, elle était même intelligente, elle avait une grande culture. Mais parfois, elle se focalisait sur des choses futiles qu’elle ne comprenait pas au premier abord. Il faut lui parler plus d’une demie-seconde pour comprendre qu’elle n’est pas « conne », comme diraient ceux qui la jugent, elle est juste « je-m’en-foutiste à mort ». Au même moment, elle se redressa et se mit à imaginer à ce que découvrait son clone. Elle devait voguer dans tout l’institut, regarder les poissons et les rorquals à travers les différents hublots en se disant qu’elle devait se trouver dans un conte de fée. Il ne manquait plus qu’un bateau pirate et deux ou trois trésors à fouiller pour que ce soit le comble. Une école sous-marine, ce n’est quand même pas banal, il doit bien y avoir des choses extraordinaires à découvrir, non ?


[879 mots,
et encore désolée du temps que j'ai mis !]
avatar
Neela Amily
Big "Neela" is watchin' you
Big

Nombre de messages : 46
Age : 26
Humeur : Souriante. Of course. ♪♫
Date d'inscription : 29/03/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Pseudo-ubiquité. Création de clones.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Justification d'absence [Neela]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum