Dîner entre deux séducteurs [Akihito]

Aller en bas

Dîner entre deux séducteurs [Akihito]

Message  Judith Francoeur le Lun 4 Mai - 21:07

[SUITE]

Il avait raison, les grandes âmes se réunissaient pour les grands challenges. Celui-ci n’était pourtant qu’un petit défi pour la belle blonde dont l’assurance était démesurée. Elle ne le prenait pas entièrement au sérieux car elle ne doutait pas beaucoup de ses chances de victoire. Cependant, elle savait tout de même qu’Akihito était un adversaire de taille car il était un coureur de jupon reconnu. Il avait fait fondre plus d’un cœur et soulevait plus d’une jupe. Mais la divine créature qu’était Judith avait tout de même beaucoup plus d’atouts de son côté.


    « Quand tu veux et quand tu peux, vient me chercher avec Hélios et je pourrais alors te ridiculiser. »


Elle lui offrit un large sourire qui se voulait hypocrite, puis finit par baisser le regard. Des paris allaient sûrement être lancés sur leur petit concours, et la belle était quasiment sur que la moitié de ces paris se feraient sur elle. Il était évident qu’elle avait plus de chance de gagner que le surveillant, mais il ne fallait pas se fier aux apparences. Celui-ci pouvait nous réserver bien des surprises et en surprendre ainsi plus d’un. Il garde sa part de mystère qui ne révélait jamais au grand jour, comme la plupart d’entre nous vous me direz.

Akihito avoua ensuite qu’il ne vouait pas perdre ses chances de sortir la belle Myra, ce qui confirmait les soupçons de la jolie blonde. Il avait en effet des vues sur elle. Pourtant, Judith était presque sûre que Myra n’était pas intéressée par les hommes, mais bien plus par les femmes. Mais après tout, il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis ! Myra avait le droit de vouloir goûter à de nouveau fruits, et ceux-là étaient les fruits du plaisir, ce qui n’avait en aucun cas un goût amer ou acide, mais un goût des plus sucré et des plus appréciés. Du moins, c’était là l’opinion de Judith. Mais les goûts et les couleurs diffèrent énormément d’une personne à une autre, et ceux-ci ne sont pas discutables. Connaissant Myra, elle se doutait que celle-ci ne se laisserait pas avoir facilement. Pourtant, elle ne l’imaginait pas pour autant comme une femme difficile à obtenir, car Judith savait qu’elle n’avait qu’à claquer des doigts pour obtenir les faveurs de la petite brune. Elle voyait son attirance et le désir qu’éveillait Judith chez elle. Elle savait qu’elle se jetterait dans ses bras à la première occasion, et qu’elle l’aurait déjà sûrement fait si elle n’avait pas été aussi timide. Cependant, c’était sûrement différent avec le surveillant. Elle ne manquerait pas de l’interroger à son sujet ce soir où demain soir. Après tout, elle n’oserait pas lui mentir, si ?


    « T’en fais pas va, elle finira par céder. »

Elle lui fit un petit clin d’œil plein de malice. Son intuition féminine ne la trompait jamais, et elle sentait au plus profond de son être que Myra finirait par combler son désespoir dans les bras d’Akihito. Après tout, quoi de plus humain ? Les désirs charnels étaient naturels, et il n’était pas bon de les réprimer et de les garder trop longtemps enfermés en soit, sans jamais les assouvir. Il fallait adopter une philosophie hédoniste et savoir profiter de la vie au maximum, ne laissant passer aucune occasion s’offrant à nous qui nous permettait l’exaltation de nos désirs.
Lorsque Judith lui demanda avec un sourire à faire tomber par terre s’il l’invitait au restaurant, il feignit d’abord de ne pas avoir les moyens ces derniers temps. Il lui offrit son plus beau sourire taquin au passage et la jeune femme le lui rendit. Elle ne prit pas même la peine de répondre à cette taquinerie gratuite et habituelle entre eux deux. En grand gentleman, il lui laissa le choix du restaurant. A vrai dire, il n’y avait pas un grand choix qui s’offrait à la jeune femme.


    « Dans ce cas, allons au Chicfish. »

Le Chicfish était le seul restaurant vraiment fréquenté à Fake Pearl. Elle n’hésita donc pas une seule seconde avant de faire son choix. Les deux jeunes gens se dirigèrent vers le restaurant qui se trouvait non loin du bar. Akihito avait eu la galanterie de payer leurs quatre cocktails, geste qu’elle apprécia mais qui était après tout normal pour un gentleman digne de ce nom. Lorsque le couple entra dans le restaurant, comme à son habitude, tous les regards se tournèrent vers elle. Cependant, cette fois-ci elle pu lire la jalousie dans leur regard. Ils enviaient tous le surveillant qui avait la chance d’emmener dîner cette divine créature. Cela arracha un petit sourire à la jolie blonde. C’en devenait presque comique à force.


[783 words - Désolé c'est tout court]
avatar
Judith Francoeur
I am the beauty queen.
I am the beauty queen.

Nombre de messages : 368
Age : 26
Localisation : Dans vos rêves, où d'autre ?
Humeur : D'humeur dévastatrice, fuyez pauvres âmes !
Date d'inscription : 06/04/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Attire, inexorablement.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner entre deux séducteurs [Akihito]

Message  Akihito Asano le Dim 10 Mai - 0:31

Il ne me tarde plus qu’une seule chose, déterminer le lieu et l’heure de notre divin affrontement. Il était certain que des demain, j’irais à la rencontre d’Hélios pour lui en toucher deux mots. J’étais sur et certain qui accepterait ma demande. Il n’en manquait pas une pour rigoler et la, la situation risquerait d’être comique ! Surtout pour lui, qui serait en quelques sortes notre arbitre attitré vu qu’il serait la pour annihiler les pouvoirs de la belle, ce qui me donnait une chance de rivaliser avec elle. Ou pas… Les atouts des femmes ont toujours étés plus efficaces que ceux des hommes… Montrer une poitrine ne faisait pas fuir un homme bien au contraire ! Il était encore plus intéressé par la chose, mais qu’un homme dévoile son entre jambe… Alors la c’est la fuite assurée de la demoiselle. Enfin bref, j’ai intérêt à prendre mon kit de drague pour attirer les demoiselles et gagner ce fiche pari ! Car j’ai bien l’intention de profiter de ma victoire sur la belle ! Un gage ! Et pas n’importe lequel héhéhé. Ca va être bien agréable et surtout très, très drôle. Surtout pour moi !

~•°. Tiens toi prête ma jolie ! .°•~

La discussion dériva sur la désirée Myra. La belle infirmière en tunique blanche. Je dois bien avouer que mes rêves sont tournés vers la belle de temps à autres, il faut dire qu’elle a un charme naturel qui me tape dans l’œil. Et puis son caractère fermé me donne encore plus envie de la dévergonder, de la sortir de cette espace clos qu’est l’infirmerie. Elle ne fait qu’apaiser les peines de ses patients, mais qui apaise les siennes ? Depuis le temps que je tente de l’emmener en boite ou simplement de lui faire boire un verre en ma compagnie ! Certes, depuis qu’elle est arrivée à Fake Pearl j’ai déjà réussis à aller faire une balade au clair de lune avec elle, mais il est difficile de faire sortir pareille créature. Avec un clin d’œil Judith me rassura en disant qu’elle finirait par céder face à mes demandes répétées. Je ne peu m’empêcher de sourire, elle avait raison, un jour… Elle céderait !

~•°. Le plus tôt sera le mieux ! Tu ne m’en voudras pas si je te la ramène tard un de ces soirs hein ? Histoire de ne pas me faire agresser lorsque je lui ouvre la porte ! .°•~

Je ne pu m’empêcher de sourire. Oui, il était possible que la belle n’apprécie pas le fait que je ramène sa petite protégée à des heures pas possibles. Mieux vaut prévenir que guérir comme on dit. Finalement elle me proposa de lui offrir le repas. Elle ne manquait pas de toupet la belle ! Mais elle savait y faire et mon cœur ne pouvait refuser. Avec toute ma galanterie, je lui offrit les boissons que nous avions bu tout en l’invitant à se rendre au restaurant. Le chicfish, le seul bon restaurant de toute l’institut. L’un des plus novateurs même, il y avait des multitudes de choses à manger, passant de la viande au poisson tout en passant par les légumes divers et variés. La belle entra en première et comme d’habitude tout les regards se tournèrent vers elle. Quel pouvoir vraiment… Je me sentais envié, moi qui avait la chance de diner avec une bombe pareille, certains auraient tués pour être à ma place. Heureusement, personnes n’iraient jusqu’à cette extrémité !

Le serveur ne tarda pas à faire son apparition ! Un homme plutôt petit et rondouillard, toujours sa toque sur les cheveux, sa moustache bien lissée, un pure italien qui serait s’entendre à merveille avec Myra ! Il portait bien un nom d’italien aussi, Luigi ! Quoi de plus typique non ?! Il nous salua, heureux de me voir, il est vrais que cela faisait plusieurs semaines déjà que je n’étais pas venu ici ! Il s’inclina légèrement devant la déesse qui était à mes côtés avant de nous mener vers notre table. Ce qui était bien dans ce restaurant, c’était les tables pour deux ! Disposées dans de petites alcôves entourées d’eaux, c’est magnifique et parfait pour les couples. De petites lumières rouges ou bleus venant éclairer la table dans une ambiance tamisée. Galant comme à mon habitude, j’invite la belle à s’assoir en première et puis je la suis, tout deux face à face avant que Luigi nous tendent les cartes, nous demandant si nous désirions boire quelque chose en attendant.

~•°. Hum… Ce sera le cocktail maison pour moi ! Parfait pour mettre en appétit, et vous charmante invitée ? .°•~

Bien entendu je m’adressais à la belle blonde qui me faisait face. Le cocktail étant peu alcoolisé mais qui avait un petit goût sucré qui donnait envie de manger. Je ne sais pas ce qu’il y a à l’intérieur, c’est un peu un cadeau surprise ! Mais c’est vraiment une drôle de boisson que j’aime déguster à chacune de mes venues.





835 Words
C'est pas mieux x_x

avatar
Akihito Asano
| Fire Man Rock You |
| Fire Man Rock You |

Nombre de messages : 119
Age : 28
Localisation : Un peu partout
Emploi/loisirs : S'amuser
Humeur : Festive
Date d'inscription : 18/04/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Tout faire cramer !
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner entre deux séducteurs [Akihito]

Message  Judith Francoeur le Dim 19 Juil - 17:40

    « Tiens toi prête ma jolie ! »

La belle esquissa un faible sourire. Elle n’avait nullement besoin de se tenir prête, elle était toujours prête. Aucun entraînement, aucune préparation ne lui était nécessaire étant donné que ce petit défi faisait parti de son quotidien. On aurait presque pu dire qu’elle passait ses journées à séduire, et à papillonner par-ci et par là. Elle charmait, séduisait, s’approchait dangereusement de la limite sans pour autant la franchir. Elle ne dépassait d’ailleurs jamais cette ligne rouge, ou alors, si elle le faisait, les relations qui s’en suivaient étaient sérieuses. Judith n’était guère du genre à s’offrir à n’importe qui pour une nuit, non, chacune de ses relations étaient sérieuses et plus ou moins durables. La plus longue, cependant, avait été celle avec Nate, qui avait duré un peu plus d’un an. D’ailleurs, elle n’avait jamais réellement réussi à l’oublier… Au fond d’elle-même, elle l’aimait toujours éperdument, mais refusait de se l’avouer, sûrement par fierté. Son orgueil était l’un de ses plus gros défauts, celui qui l’empêchait de voir bien des choses sur elle-même et sur les autres. Elle passait à côté de beaucoup d’occasions à cause de sa fierté. Cependant, elle ne regrettait jamais, ou peu souvent. Elle n’espérait pas récupérer Nate sur le champ, elle comptait plutôt se refaire la main avec quelques abrutis qu’elle pourrait aisément charmer, et pourquoi pas retenter une nouvelle relation avant de repasser à l’attaque avec Nate. Tout ceci était dors et déjà méthodiquement étudié et peu de ses plans se révélaient désastreux, hormis bien évidemment, celui qui avait mis fin à sa relation avec Nate… Ce plan n’avait jamais était aussi raté, et elle s’en voulait énormément pour son manque d’efficacité sur ce coup là. C’est pourquoi elle s’était promis de se rattraper.

La conversation revint peu à peu à Myra, et Akihito lui demanda gentiment si la belle ne lui en voudrait pas dans le cas où il ramènerait son amie un peu tard. Judith lui rendit son sourire avant de répondre :


    « Bien sûr que non, du moment que tu me la ramènes en bon état, de bonne humeur et avec le sourire, il n’y a absolument aucun problème. Tu sais, je préfère qu’elle sorte avec toi plutôt qu’avec un autre surveillant tout comme Akaï ! Mais attention à toi, tu sais que s’il lui arrive quoi que ce soit, tu auras de quoi réellement me craindre pour une fois ! »

Jude sourit de nouveau. Elle avait plus ou moins confiance en Akihito, bien qu’elle sache pertinemment que s’il sortait son amie, ce serait forcément dans un bar ou en boîte. Rien que le fait d’imaginer la belle italienne dans ce genre d’endroit la faisait sourire. Myra allait bien mieux dans un environnement sain tel que l’infirmerie où elle passait la plupart de son temps que dans ses beuveries nocturnes, lieu de drague pour la gente masculine. De plus, elle savait que la jolie brune attirait facilement les regards avec son visage d’ange inoffensif. Elle pouvait facilement se faire duper par sa naïveté, et bien que Judith en joue aussi, elle tenait à cette jeune femme et ne voulait pas qu’il lui arrive des ennuies. C’est pour cette raison que dans un sens, elle avait un peu peur de ce que pouvait lui faire le beau surveillant… Elle savait qu’il était un coureur de jupon, et bien qu’il puisse prendre parfaitement soin de son amie en l’espace d’une nuit, elle ne savait pas s’il pouvait en revanche en prendre soin les nuits suivantes. Il la laisserait certainement tomber après avoir profité d’elle, comme tous les hommes de ce genre, et Judith devrait récupérer les pots cassés. Non pas que ça la dérange, mais elle n’avait pas envie de voir Myra dans un sale état, complètement effondrée à cause d’un homme. Comme Judith se le répétait souvent, les hommes ne valaient pas la peine qu’on pleure pour eux. Ils ne le méritaient pas, et chaque larme versée pour l’un deux était une de trop, elle était gaspillée.

Alors que les deux jeunes gens entraient dans le restaurant, le serveur accourra vers eux et les salua. Il les accompagna à une table dans le fond du restaurant, une de celles collées aux parois transparentes d’où on pouvait avoir le plaisir d’admirer les fonds marins. Ces tables étaient spécifiquement faîtes pour les couples, et l’ambiance tamisée et romantique qui régnait au creux de l’alcôve rendait Judith quelque peu mal à l’aise. Bien évidemment, ce sentiment de gêne ne se voyait guère. Elle avait toujours eu l’habitude de camoufler ses réels sentiments. Elle le faisait si souvent qu’elle était désormais devenue une experte en la matière, et il était toujours extrêmement difficile de connaître les pensées de la belle Judith. Elle s’assit sans dire un mot et attrapa délicatement la carte que lui tendait Luigi. Elle n’y jeta qu’un bref coup d’œil avant qu’Akihito commande un cocktail maison pour se mettre en bouche. De sa voix doucereuse, elle s’adressa au serveur :


    « La meme chose s’il-vous-plait. »

Elle posa sa carte sur la table et plongea son regard océan dans celui d’Akihito. Elle eu un léger sourire amusé. Ce repas ressemblait étrangement à un dîner aux chandelles, un repas typique en amoureux. Elle était amusée de la situation peu commune dans laquelle elle s’était encore embarquée. Elle avait le chic de toujours se fourrer dans ses situations inexplicables et plus ou moins délicates. Cependant, elle arrivait toujours à s’en sortir avec brio, sans aucune exception. Elle lui dit d’une voix amusée :

    « Ce que je reproche à ce restaurant, et plus particulièrement à ces tables doubles, c’est qu’on a toujours l’impression de manger dans le noir, tu ne trouves pas ? A croire que l’on peut manger à deux que s’il on est un couple. »

En esquissant un sourire, elle ouvrit sa carte et replongea son nez dedans. Pendant ce temps, le serveur revenait avec les deux cocktails maison. Il déposa en premier lieu celui de Judith, puis ensuite celui d’Akihito. Question de politesse. Judith admira son cocktail. Il était dans les tons orangers, variant entre le jaune et le rouge clair. Un cure-dent remplie de fruit était plongé dans le mélange exotique, et les bords du verre étaient saupoudraient de sucre. Judith leva son verre vers Akihito.

    « A notre futur défi alors ![color] [color=indigo]»

[1071 words ]
avatar
Judith Francoeur
I am the beauty queen.
I am the beauty queen.

Nombre de messages : 368
Age : 26
Localisation : Dans vos rêves, où d'autre ?
Humeur : D'humeur dévastatrice, fuyez pauvres âmes !
Date d'inscription : 06/04/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Attire, inexorablement.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner entre deux séducteurs [Akihito]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum