Chambre A [PV Domi/Neela]

Aller en bas

Re: Chambre A [PV Domi/Neela]

Message  Neela Amily le Sam 25 Avr - 1:17

Neela était encore au port. Il était 7h12, elle s’apprêtait à dire au revoir à Dan. Elle le salua d’une main, en lui faisant le fameux signe de la victoire. Puis elle suivit l’homme au grand et long manteau qui était venu la chercher la veille. Elle ne se retourna pas, ne dis rien, à part un court « Merci ». Elle ne reverrait plus Dan & son père de quelques temps, mais ce n’était pas pour toujours après tout. N’est-ce pas ?… La grande porte du sous-marin s’ouvrit. L’intérieur paraissait vaste, et rempli de hublots pour voir les profondeurs océaniques une fois l’entrée dépassée. Le soleil se levait, il y avait une douce lumière orangé qui caressait ses cheveux. Il faisait bon, il y avait un vent chaud. La jeune fille se disait qu’il fallait qu’elle profite de cet instant. Sous l’eau, elle n’aurait certainement pas de vents chauds aussi réalistes. Après une dizaine de secondes, Neela pris sa petite valise, son sac à mains en cuir noir, et avança d’un pas décisif. Elle voulait du renouveau. C’est surtout ça qui l’avait tenté dans cette expérience. Le fait de rencontrer de nouvelles personnes, des personnes qui la comprendraient. Elle entra.

Le sous-marin était effectivement magnifique vu de l’intérieur. Une décoration pas trop extravagante, juste ce qu’il faut. Elle s’arrêtait devant les hublots, pour voir une dernière fois la terre ferme. L’homme au grand manteau lui demanda de le suivre. Elle hésita, fit une légère rotation de la tête, et finit par respirer un grand coup. *Aller Neela. Vas-y. N’hésite plus. Ne te retourne pas, pas maintenant, fonce.* Elle suivait les pas de l’homme, tout en observant attentivement les moindres recoins du sous-marin. Il l’emmena dans une chambre, lui dit qu’elle pouvait s’y reposer, le temps d’atteindre Fake Pearl. Elle le remercia, posa sa valise sur le lit blanc, et s’assit. L’homme partit, elle se retrouva seule. Sa valise contenait peu de choses. Elle avait décidé de n’emmener que le strict nécessaire : quelques vêtements, des chaussures, une petite trousse de toilette, des livres, de la musique, et surtout son appareil photo que Papa lui avait acheté pour ses 16ans. Elle prit quelques clichés du sous-marin. L’équipage passa derrière l’objectif également. Elle souriait.

Quelques temps après, un jeune homme vint lui annoncer que l’on était arrivé. Fake Pearl. Elle allait enfin découvrir cette école, si particulière soit-elle. Elle avait hâte. Elle sentait son cœur battre, il s’affolait. Ses mains devenaient moites. Elle replia en tas ses affaires, rabattit d’un coup sec la fermeture éclair. L’homme en noir l’accompagna jusqu’à la même porte qui lui avait permis d’entrer. Elle s’ouvrit de nouveau. Mais cette fois, le paysage était fantasmagorique. Un hall, magnifique, avec plusieurs poissons que l’on pouvait voir passer au-dessus de sa tête. Elle était belle et bien sous l’eau. Comme la légende le dit. Nee souriait, émettant quelques « Waoh » lorsque son ébahissement le lui permettait. C’était tout simplement paradisiaque. On pouvait presque voir des larmes de joie couler sur sa joue rosée par le bonheur. Elle sanglotait.

On lui dit de se rendre à la conciergerie. Elle y alla, et une autre personne lui affubla la chambre A des M.U.S.E. Elle était prête. Elle pouvait y aller, et voir d’ores et déjà ses compagnons de chambrée. Elle prit l’ascenseur, croisa quelques personnes dans les couloirs, marcha en direction du bâtiment des M.U.S.E. La jeune fille avait peur. Peur de trouver des gens déjà très intimes. Peur d’être exclue, une nouvelle fois, d’être jugée. Mais qui ne tente rien n’a rien. Et elle ne pouvait pas se contenter de « rien ». Il lui fallait plus, il lui fallait une nouvelle raison de vivre. Depuis le départ d’Evy et de Mike, la demoiselle faisait nuit blanche sur nuit blanche. Elle réfléchissait, toute la nuit. Elle se disait que sans eux, elle n’était vraiment rien. Bien sur, il y avait Dan & son père, mais il lui fallait plus. Voilà ce qu’elle était vraiment venue cherchait ici, plus.

Elle suivait un chemin lui indiquant la grande salle commune des M.U.S.E. Elle apercevait également des panneaux qui indiquait un centre commercial, des bars, des musées… Même une patinoire et un gymnase. Une vraie ville sous-marine. Elle avait mal à force de piétiner à la recherche de ce bâtiment. Lorsqu’elle se retrouva face à celui-ci, elle lâcha son sac par terre. Elle tremblait. Sa main gauche oscillait, ses yeux s’agrandissaient, sa bouche s’entrouvrait. *Alors c’est ça, Fake Pearl, ma future maison.* Elle prit son courage à deux mains et s’engouffra dans la salle. Elle était vide. Il y avait des canapés blancs, éclatants. Ils faisaient contraste avec les rideaux multicolores de la pièce. Neela trouvait qu’il y avait cette odeur. Cette odeur familière qui la rendait plus à l’aise. Elle prit une photo de la salle, pour se souvenir. Tout en avançant petit à petit dans la pièce, elle cherchait les chambres. Le panneau « dortoirs » se trouvait devant ses yeux. Elle tergiversa quelque peu, puis finit par pousser la porte. « Chambre A ». On pouvait également voir écrit en petit « Nate Sylver, Dominick Garwood et Neela Amily ». De la musique s’évader de derrière la porte. Le souffle haletant, elle toqua. Trois fois.

Personne de répondit. La petite australienne ne savait pas quoi faire. Elle faisait les cents pas devant la porte. Continuait de toquer, de temps à autre. Toujours personne. La chambre ne pouvait pas être vide, il y avait cette musique. Peut-être qu’elle dérangeait ses futurs voisins de chambre. Mais elle en avait marre d’attendre. Elle ravala sa salive de froussarde et entrouvrit la porte doucement. La musique se fit de plus en plus forte. Elle la poussa d’avantage. Il y avait un homme, de dos. Il avait les cheveux violets, elle fut intriguée. *Mouais, c’est pas si mal. Vu de dos.* Il jouait de la guitare. Le morceau qu’il interprétait était plutôt joli. Après quelques secondes, il devint même beau. Elle était appuyée contre les gons de la porte. Elle l’écoutait. Elle n’osait pas vraiment le déranger. Il était seul, en train de jouer, il avait l’air passionné. Des frissons parcouraient tout son corps lorsque les accords étaient parfaitement harmoniques. Elle observait, se disant qu’elle aimerait vraiment bien s’entendre avec ce jeune homme. Il avait l’air d’avoir une vingtaine d’années. C’était sûrement Nate. Dominick était un nom plus… Enfantin. Plus guilleret. Nate sonné comme plus sombre, mélancolique. Le garçon était de toute évidence un punk dans l’âme. Le premier à priori qui vint à NeeNee fut celui du « garçon méchant, seul de façon entièrement volontaire et triste ». Elle n’avait pas peur du tout. Il n’était que de dos. Peut-être qu’en voyant son visage elle serait effrayée, mais c’était loin d’être le cas. Elle était plutôt fascinée par cet homme.

Personne n’arrivait dans les couloirs. Le bâtiment était vide. Seul la musique résonnait. Neela se concentra d’avantage sur la mélodie. Puis, sans le vouloir, elle lâcha :

« C’est magnifique. »

Il ne fallut qu’une demi-seconde à la jeune nouvelle M.U.S.E pour s’en vouloir d’avoir dit ça. Elle plissa les yeux et se frappa le front, comme pour « s’auto-engueuler ». Elle avait fait une erreur. Elle avait brisé le silence que seule la musique avait le droit d’enfreindre. Le garçon ne se retourna pas. Cette interruption ne l’avait certainement pas dérangé. Il semblait vraiment très concentré dans sa musique. *Nee ! Tais-toi ! Va t’asseoir, et tais-toi !* Elle était timide, et ne voulait surtout pas créer un conflit avec son nouvel ami potentiel. Elle déposa son sac sur un des 2 lits libres, puis s’assit. Elle avait décidé de rester là, à l’écouter. Tant que celui-ci ne s’arrêtait pas, ou qu’il ne lui disait pas qu’elle le gênait, elle ne bougerait pas. Elle préférait rêver de millions de choses avec comme fond sonore les quelques accords dissonants du jeune homme.

Elle pensait à Evy, à Tom. Neela se demandait si elle pouvait créer un clone qu’elle enverrait sur la terre ferme pour voir comment ça se passe, là haut. Elle le ferait sûrement. Puis, elle finit par se poser une ultime question, qui n’avait aucun rapport avec les précédentes : Mais est-ce que ce garçon m’a au moins remarqué ? On dirait bien que non. Il est si concentré, si appliqué dans ce qu’il fait. *Est-ce que je dois lui parler, entamer la conversation ? Ou bien partir et le laisser seul ? NON. Je suis là pour faire ami-ami avec lui. Je… Je vais lui parler.* Elle inspira un grand coup. Bomba le torse en sortant sa poitrine provocante (oui oui), et dit :

« Salut… Euh, je… je voudrais pas te déranger. Euh, je m’appelle Neela. Je suis ta nouvelle hm, colocataire ?… »

Elle savait bien que sa voix tremblait, que ça se voyait qu’elle était apeurée. Mais elle voulait le connaître. Il l’intriguait. Le garçon cessa de jouer, se retourna. Elle aperçut ses petits yeux, et son piercing à la lèvre. Son regard butta complètement dessus. Il avait un physique de jeune apollon, mais il pouvait avec certitude, faire peur à certains. Ce n’était pas le cas de Nee. Les gens originaux, elle aimait bien ça, en fait.

avatar
Neela Amily
Big "Neela" is watchin' you
Big

Nombre de messages : 46
Age : 26
Humeur : Souriante. Of course. ♪♫
Date d'inscription : 29/03/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Pseudo-ubiquité. Création de clones.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre A [PV Domi/Neela]

Message  Dominick Garwood le Sam 2 Mai - 16:21

Ces quelques heures passées avec Zack lui avait fait plaisir mais ce qui lui avait plût avant tout c'était d'avoir rencontré un jeune homme sympathique avec lequel il espérait passer de bons moments plus tard. En parcourant Fake Pearl à la recherche de cette fameuse salle commune des M.U.S.E Domi avait pu faire attention au décor qui l'entourait, et ce qu'il pouvait voire lui sautait aux yeux, il trouvait tout cela magnifique. Il pourrait rattraper tout ce temps perdu à ne jamais aller voir la mer en admirant tout ces poissons qui passaient et repassaient, à moins que ce ne soit pas les mêmes, devant les diverses baies de Fake Pearl qui s'ouvrait sur cet océan si bleu. Il allait peu-être faire une overdose de bleu, allez savoir. Enfin arrivé dans la salle commune de sa section, il avait pris le temps de regarder dans quelle chambre il était et remarqua que les chambres étaient mixtes puisqu'il pouvait lire un prénom féminin: Neela Amily. * Neela Amily ... c'est joli et très original * Ainsi qu'un prénom masculin, Nate Sylver. Avant de s'engouffrer dans ce couloir qui lui paraissait très long il fit un dernier signe de main à Zack qui était resté à moitié allongé sur l'un des canapés de la salle commune.

Il espérait qu'il allait bien s'entendre avec ses tout nouveaux compagnons de chambrée et qu'il allait y avoir une ambiance chaleureuse. Il s'imaginait déjà à quoi pouvait bien ressembler ces deux personnes. Le prénom Neela avait une consonance étrangère, alors il imaginait une fille au teint mat, aux yeux bridées et aux gestes mesurés. Pour Nate il se faisait plus une idée d'un jeune homme apprécié de tous, avec un physique tout ce qu'il peut y avoir de banal, grand, les cheveux courts et jovial. Mais après tout il n'existe pas de science spéciale « déchiffrement » des prénoms, en tout cas si elle existait elle était très loin d'être fiable, et Domi s'en rendra compte bien assez tôt. Tout à ses pensées il était arrivé au bout du couloir, il était donc passé devant sa porte sans la remarquer. Il fit donc demi-tour et arriva enfin devant la porte de sa chambre, la A * C'est la première chambre, et j'suis passé devant sans la remarquer ... surtout avec la musique * A travers la porte close, sur laquelle il était inscrit les trois prénoms de ses occupants, Dominick entendait une mélodie, une guitare à ce qu'il pouvait entendre mais il était vraiment loin d'être un spécialiste dans le domaine. En entendant cette musique Domi eu l'impression d'être entré en transe, il était entièrement dominé par la musique et se laissait emporté par le rythme tantôt très entrainante, pour ensuite passer à un rythme qui rappelait quelque chose à Domi, pour enfin passer à un air entièrement mélancolique, ce qui provoqua un petit pincement au cœur de Domi. Hé oui, que voulez-vous, il est sensible ce petit.
Puis la musique s'arrêta brusquement et Domi pris son courage à deux mains pour entrer dans cette pièce jusqu'à ce qu'il entende une conversation à travers la porte. Et comme il était un garçon bien élevé il se dit que c'était vraiment pas polie d'écouter aux portes et recula d'un pas en arrière. Pour finalement se rapprocher, la curiosité ne fait jamais le poids face à l'éducation c'est un fait. A ce qu'il pouvait entendre de la conversation Neela devait être déjà arrivée, à moins que ce ne soit une amie à l'un de ses deux colocataires, car il arrivait à entendre une voix féminine. Il pouvait également constater que les portes étaient assez épaisses pour ne pas filtrer une conversation mais uniquement les sons,il pouvait à peine entendre les voix. * Bon ça ne sert à rien que je reste devant cette porte à la contempler comme une œuvre d'art. Il faut vraiment que j'entre parce que si quelqu'un passe dans le couloir il va me prendre pour un voyeur, ce serait con ! * Reprenant son courage, qui l'avait déserté lorsqu'il avait entendu les voix, il toqua à la porte, assez fort pour ce faire entendre, et il entra dans cette chambre qui allait devenir, il l'espérait, son havre de paix.

La première chose qui le frappa lorsqu'il est entré dans cette pièce c'est la fenêtre qui se trouvait juste en face de lui. A voir le décors l'on pourrait presque se croire « en haut », sur la terre ferme et non pas perdu en plein milieu de l'océan Pacifique. La deuxième chose qu'il remarqua c'était la jeune fille qui se tenait juste en face de lui. Si c'était réellement Neela elle ne ressemblait pas du tout à l'image qu'il s'était faite d'elle. Malgré le fait qu'elle soit assise sur un lit sans faire le moindre mouvement elle dégageait une énergie folle. Du moins c'était l'impression qu'il avait. Elle avait un visage rond et franc, des cheveux bruns, et des yeux à la couleur profonde et, lui semble t-il, sincère. Sur le lit, où la jeune fille se tenait, se trouvait un sac et Domi en déduit que c'était celui qu'elle avait choisie.

Puis son regard fut attiré par le jeune homme qui se tenait près de la fenêtre, une cigarette au coin de la bouche et une main qui tenait le paquet, tendu vers la jeune fille. Ses yeux remontèrent ce bras fin et ils arrivèrent au visage qu'il pris soin de dévisager. Il pourrait paraître impolie aux yeux de ses nouveaux compagnons mais, dans l'immédiat, cette idée lui passait complètement au-dessus de la tête. * Ouais, j'suis vraiment pas doué pour le « déchiffrement des prénoms » moi * Le jeune homme qui se tenait juste devant lui était grand et visiblement le violet était sa couleur favorite s'il en jugeait par la couleur de ses cheveux et de sa tenue. Une longue mèche de cheveux lui retombait sur une partie du visage, ce qui ne faisait qu'accentuer son côté rebelle. Du moins il en donnait l'impression. Ses cheveux étaient d'une couleur d'un noir profond que quelques mèches d'un violet pétant éclaircissaient cette chevelure. Un éclat attira son regard vers ses lèvres, le jeune homme avait un piercing sur le coin de la lèvre inférieure et il s'amusait à la faire tourner. Ça fait super classe sur lui pensa Dominick. Puis il remarqua que les deux personnes présentes le regardait et il se rendit compte que ça faisait déjà un moment qu'il était arrivé dans cette chambre et qu'il n'avait pas dit un seul mot.

« Heu ... Bonjour tout le monde, je suis le nouveau colocataire. Je m'appelle ... Dominick. »

Il fit un signe de main à ses tout nouveaux compagnons et les regarda tour à tour. Puis il se dirigea vers le lit qui lui semblait inoccupé, puisque sur l'un se tenait la jeune fille et le second avait les draps défaits, il s'assit donc sur le troisième lit.

« Je suppose que vous êtes Nate et Neela ? Je suis désolé d'avoir interrompu votre conversation ... Hum, faites comme si j'étais pas là. »

L'idée qu'il s'était imaginer de ses compagnons était entièrement différente de ce qu'il pouvait voir en face de lui, mais malgré tout il espérait que leurs caractères soient compatibles et qu'ils réussiront à être amis. Mais avant tout cela il faut qu'ils apprennent à se connaître avant de porter un quelconque jugement les uns sur les autres.


[1225 mots]
avatar
Dominick Garwood
The Electric Guy =D
The Electric Guy =D

Nombre de messages : 191
Age : 26
Emploi/loisirs : Probablement en train de faire le pitre quelque part et de faire rire tout le monde.
Humeur : Très bonne, j'peut avoir un câlin ?? *o*
Date d'inscription : 07/04/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Je peut contrôler les objets électriques.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre A [PV Domi/Neela]

Message  Neela Amily le Sam 2 Mai - 18:10

Il la regardait. Il souriait. Un sourire magnifique, soit dit en passant. Qui paraissait sincère, vrai, accueillant. Le jeune homme marchait vers la fenêtre, et revint un briquet à la main. Il s’alluma une cigarette et tendit le paquet en face de Neela. Nate lui en proposa une, avec sa voix grave, tout en basse. Elle hésita. Elle ne fumait pas trop habituellement, une fois de temps en temps, en soirée, ou quand elle n’allait vraiment pas bien. Elle était plutôt heureuse de rencontrer son nouveau colocataire. Donc la clope n’était pas nécessaire. Mais elle ne disait rien. Elle ne pouvait pas. Elle avait le regard entièrement plongé dans les yeux du jeune M.U.S.E. Elle s’imaginait pleins de choses. Son âge, sa taille, ses loisirs, s’il avait des frères ou des sœurs, s’il était seul… Des millions de questions venaient et repartaient aussi vite. Elle avait la bouche légèrement ouverte, ce qui lui donnait d’ailleurs un air particulièrement abruti. Le temps qu’elle réfléchisse, il se présenta :

« Yo. Moi c’est Nate. J’aime bien ton prénom, il est marrant. »

Toujours ce sourire. Neela n’écoutait pas vraiment ce que disait l’homme devant elle. Elle s’attardait sur son physique. Cependant, il ne lui avait pas échappé que son prénom plaisait au garçon devant elle. Ses joues rosirent légèrement, mais elle ne le quittait pas des yeux pour autant. Elle le fixait, le dévisageais de bas en haut. Lui, avait toujours son paquet tendu. Elle, son regard balayait le jeune homme verticalement. Il finit par baisser son bras. *Nee ! Dis un truc, t’as vraiment l’air con là.*

« Oh, euh, merci de me proposer. Mais, je n’fume pas vraiment. Parfois. Mais pas souvent. Enfin, merci. »

La jeune M.U.S.E bégayait très légèrement. Elle finit par détacher son regard de son nouveau compagnon. Puis elle se mit à sourire, comme si elle venait enfin de se rendre compte qu’elle rencontrait une des personnes qui allait partager sa chambre. *rire léger* Elle baissa les yeux, tout en les plissant, ce qui était un signe de timidité chez elle. Ce garçon l’impressionnait un peu. Il paraissait si sûr de lui, si confiant. Neela était une personne très confiante, mais là, il avait réussi à l’envoûter en l’espace de 3 secondes et demies. Elle reprit son calme. Sa main glissait sur la fermeture de son sac. Elle en sortit un pull, qu’elle enfila de suite. Son regard parcourait la chambre. La fenêtre semblait donner sur une vue plutôt agréable. Fatiguée, elle ne se leva pas pour vérifier, elle le ferait plus tard. Nate avait ses affaires éparpillées un peu partout dans la chambre. Le troisième colocataire ne devait pas être arrivé, le lit était parfaitement mis au carré, sans aucune trace. Instinctivement, Neela avait pris celui qui se trouvait vers la porte. Elle n’aimait pas être prés des fenêtres, elle avait toujours préféré les portes. Dominick Garwood. C’était le nom du troisième colocataire. Elle allait donc être la seule demoiselle. Elle s’y ferait. Facilement. Pendant quelques minutes, elle ne pensait à rien. Elle faisait le vide. Mais d’un coup, une phrase vint perturber ce silence. Une phrase que Neela eu du mal à cerner :

« Et toi, t’aimes bien les poissons ? »

Nate la regardait. Encore. Mais plus intensément. Elle ne bloquait plus sur son piercing, ou plus globalement sur lui, mais elle fit des yeux énormes. *Qu’est-ce que c’est que cette question ? On parlait pas de poissons que j’sache ? On parlait même pas d’un côté…* Nate eu un rire un peu flippant, elle Neela rit avec lui. Sans comprendre pourquoi. Il n’y avait aucune raison, mais les gens qui riaient, cela la faisait également mourir de rire. *Eh ben, je vais bien m’entendre avec lui je sens. Et puis, je n’dois pas me plaindre, il parle, c’est déjà ça. Trouve une réponse maintenant Nee ! * Elle réfléchit un quart de seconde, et se dit qu’elle se devait d’être instinctive. Elle ne comprenait absolument pas les motivations du garçon pour poser cette question si soudaine, elle se devait donc d’être de la même manière. Soudaine.

« Je déteste les soles. Je crois que j’ai jamais aimé ça, même étant gamine, quand tes parents te font tout manger mixé ; poissons, p’tits pois, carottes et même aubergines. Mais si tu parles de ceux qu’ont voit par la fenêtre là, c’est différent. Ils sont magnifiques. J’aime bien la plongée, j’en ai fais une fois, mais pas bien profond. Enfin, c’était magique. Nager au milieu de ces choses brillantes et multicolores, c’est le pied. »

Elle s’arrêta net. Nate était en train de se retenir de rire. Elle devait avoir l’air vraiment abrutie, mais, elle n’en avait pas grand chose à faire. Bien sûr, elle voulait donner bonne impression, mais après tout, avec un punk aux cheveux violet, elle se dit que n’importe quelle impression devait être bonne.

« Enfin, j’veux dire que j’aime pas trop les poissons, à manger. Mais à regarder j’ad- »

On frappait à la porte. Ce coup, assez fort, vint arrêter brusquement Neela dans sa description particulièrement complexe de ses sentiments vis-à-vis des poissons. Elle tourna la tête. Regarda la porte. Un jeune homme, les cheveux marrons clair, presque noisettes, les yeux de la même couleur, fit un pas en avant. Il avait ce regard. Celui de ceux qui découvrent. Ceux qui ont les yeux remplis d’espérance. Il regarda Neela, s’attarda quelques instants, puis ce fut au tour de Nate. Pendant qu’il décortiquait la pièce et les deux individus, pas une parole ne s’échangeât entre les trois nouveaux colocataires. Le jeune homme avec l’air heureux était sans aucun doute Dominick. Il venait d’entrer voilà 1, voire 2 bonnes minutes. Pas un bruit, puis il dit :

« Heu ... Bonjour tout le monde, je suis le nouveau colocataire. Je m'appelle ... Dominick. »

Il fit un signe de la main, et se précipita vers le troisième lit. Il s’assit. Nate et Neela le suivaient tout deux du regard. Il n’était pourtant pas intrigant. Il avait l’air tout à fait banal. Gentil, doux, marrant. Un bon p’tit gars ! *Heh, j’vais sûrement bien m’entendre avec lui. Il a cet air si adorable. Comme un nounours. On veut le prendre dans ses bras et le bouffer tout cru !*

« Je suppose que vous êtes Nate et Neela ? Je suis désolé d'avoir interrompu votre conversation ... Hum, faites comme si j'étais pas là. »

Il avait également l’air un peu maladroit. Mais un « maladroitisme » tout mignon. *Neela t’es nulle. Maladresse. UNE MALADRESSE ! * Et puis, il était évident que Nate et Neela n’allait pas continuer leur débat sur les poissons comme si de rien n’était. La jeune fille était curieuse, elle voulait savoir. Qui il était, des détails que diable ! Elle jeta un rapide coup d’œil à Nate, pour lui faire comprendre qu’ils reprendraient la discussion maritime un autre jour, puis elle regarda Dominick. Dans sa tête, son nom sonnait déjà plus comme « Domi ». Un petit diminutif amical qu’elle utiliserait certainement sans s’en rendre compte.

« Eh bien, tu ne nous dérange pas du tout. Je te dirais bien bienvenu mais j’arrive tout juste également. Enfin, Bienvenu quand même. Je suis Neela, et heureuse de te rencontrer. »

Elle resta sobre pour ses premières paroles avec le jeune homme. Mais elle arborait un sourire de satisfaction. Elle était heureuse. En arrivant ici, elle avait quelques doutes. Elle commençait à se dire qu’elle ne serait pas à son aise, qu’elle repartirait vite retrouver Dan et son père. Mais finalement, elle était bien, ici. Du moins, pour le moment…
avatar
Neela Amily
Big "Neela" is watchin' you
Big

Nombre de messages : 46
Age : 26
Humeur : Souriante. Of course. ♪♫
Date d'inscription : 29/03/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Pseudo-ubiquité. Création de clones.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre A [PV Domi/Neela]

Message  Dominick Garwood le Sam 9 Mai - 12:38

A peine entré dans la chambre Domi remarqua Nate, qui avait une cigarette à la main, lui faire un sourire de bienvenue auquel il ne put s'empêcher de répondre. Cela faisait plaisir de voir une tête joyeuse et souriante, surtout lorsqu'on débarque dans un univers totalement inconnu. Le jeune Punk se rapprocha de la fenêtre, l'ouvra, et jeta d'un geste ample sa cigarette, ce qui prouvait bien son habitude.
Une fois présenté, Domi se dirigea vers le lit qui lui semblait inoccupé et s'assit dessus. Ce faisant il était passé devant Nate, et il remarqua que ce dernier s'était assis sur son propre lit et avait ramené ses genoux, il était à présent assis en tailleur. Domi le regarda plus attentivement et voyait le jeune homme entièrement absorbé dans le pliage d'un tee-shirt avec des tâches de couleurs multicolores. * Han, c'est un peintre ou un tueur qui a essayé de masquer les traces de sang de sa victime avec de la peinture ? Raah bon sang, j'ai vraiment trop d'imagination c'est pas vrai ! * A cette pensée un sourire lui étira les lèvres, franchement la probabilité était très faible pour qu'un tueur soit parmi tout ces étudiants. Et elle l'était encore plus pour que ce sois disant tueur soit également le jeune homme qui se trouvait en face de lui, en train de plier soigneusement un tee-shirt taché. Le silence s'éternisa et commença à devenir pesant, alors Domi prit de nouveau la parole, en leur disant de reprendre leur conversation comme s'il était pas là. Puis il entendit la réponse de Neela:

« Eh bien, tu ne nous dérange pas du tout. Je te dirais bien bienvenu mais j'arrive tout juste également. Enfin, Bienvenu quand même. Je suis Neela, et heureuse de te rencontrer. »

La jeune fille accompagna ces paroles d'un immense sourire de satisfaction. Elle rayonnait de bonheur et Dominick ne put s'empêcher de répondre à ce sourire qui était tout ce qu'il y avait de plus sincère, avant de prendre de nouveau la parole:

« Oh, toi aussi tu es nouvelle alors ? Je trouve que cet institut est immense ! Et j'aurais, à mon avis, beaucoup de mal à me repérer dans un tel labyrinthe ! Mais en même temps j'arriverais à me perdre dans ... »

Domi s'arrêta brusquement, et se maudit intérieurement * Domi !! Sa y est tu recommences ! Tu parles comme un moulin ! Ha c'est pas de ma faute si quand je suis gêné je parle tout le temps non plus ! * Oui, à croire qu'il existe plusieurs Domi à l'intérieur d'un seul, un système deux en un, mais en fait non. Pas aux dernières nouvelles en tout cas. Il se frappa le front, comme pour s'auto-punir

« Oups, je suis désolé, quand je suis gêné je suis un véritable moulin à parole. »

Il passa sa main dans ses cheveux d'un air gêné avec un petit sourire. Et c'est à ce moment là que Nate ouvrit la bouche pour la première fois depuis que Domi était arrivé et qu'il pouvait enfin entendre sa voix. Elle avait un son bas et grave, et était parfaitement accordée au look du jeune homme. C'est du moins ce que pensait Dominick.

« Ah, c'est mignon les bienvenudages entre tout frais. Je fais croûton à côté. Moi c'est Nate, mais tu peux m'appeler comme tu veux du moment que c'est pas « princesse » comme une certaine personne à FP. Surtout, et je parle pour vous deux, mettez vous à l'aise dans cette chambre. Parce que je vais pas supporter le rangement très longtemps. »

Le jeune homme accompagna cette réplique d'un sourire en passant sa main dans sa nuque. A ces mots l'humour de Dominick refit surface et il ne put retenir la phrase qui passa ses lèvres.

« Princesse ? C'est dommage, je trouve que ça te colle à la peau ! »

Argh. Bah, c'était pas la peine de regretter ce qui venait d'être dit puisque de toute façon on ne peut pas revenir en arrière, et puis c'était le moment ou jamais de tester l'humour de ses nouveaux colocataires. Après cette réflexion son rire doux et cristallin rompit le silence de la chambre. Et heureusement que Nate n'est pas un maniaque du rangement parce qu'avec Domi une pièce rangée ne tenait pas plus de deux jours sans, ensuite, passer dans un fouillis organisé. Oui, oui organisé. Finalement Nate tourna la tête et plongea ses yeux dans les iris sombres de Neela, et il reprit la parole:

« Moi honnêtement, je supporte plus de les voir tout les matins. J'aimerais encore mieux regarder des phoques. Ouais, ça serait marrant, des phoques ! »


Nate accompagna ces mots d'un sourire éblouissant et d'un clin d'œil à l'intention de Dominick.
* Heeiiin ? Mais, de quoi il peut bien parler ? Des phoques ... c'est énorme ces bestioles là en plus ! « Nate, ou l'art de passer du coq à l'âne. » * Ce changement complet de conversation étonna Domi, il devait même avoir une tête de totale incompréhension, du genre les yeux grands ouverts. Malgré cela il essaya de participer à la conversation:

« Des phoques ? Et pourquoi des phoques ? Hé, vous imaginez la panique si un jour c'est un énorme requin qui fait un beau sourire à travers une des baies de l'Institut ? »

A ces mots il prit une voix fluette et aigu qui devait représenter la voix du requin:

« Ouh, ouh !! Les enfants venez voir mon beau sourire freedent !! »

Bon oui c'est vrai, rien ne prouve qu'un requin sache parler « l'humain », mais dans l'imagination de Domi c'était tout à fait possible. Et il ne s'était pas rendue compte il avait eu l'air quelque peu ridicule, mais en même temps c'est ce qui fait son charme, n'est-ce pas ? Puis il remarqua, enfin, que Nate regardait le mur d'un air désespéré et qu'il poussait un soupir à en faire trembler les murs de leur chambre ... enfin presque. Domi regarda donc à son tour le mur, se demandant s'il y avait une quelconque tâche qui gênait, où quelque chose dans le même genre, mais il ne vit rien.

« Vous verriez quoi comme déco, vous ? Parce que, le mur me dégoute aussi vide que ça ! »

Ha, ce qu'il ne fallait pas dire ! Domi aimait beaucoup la couleur et il est vrai que tout ces murs blancs le déprimaient un peu. Il mit donc en route son imagination débordante et colora les murs de différentes manières. * Han, du orange ! ... ou du rouge. Ou encore du bleu ! Non, on est déjà suffisamment entouré de bleu comme ça. * Il jeta un coup d'œil vers Nate et eu une illumination. * Je sais !!! Du violet ! Non ce serait trop sombre s'il y en avait partout. Ha !! on a qu'à faire un mur de chaque couleurs ! * Oui, on vous avais prévenue qu'il aimait beaucoup la couleur.

« Je sais, on a qu'à faire chacun un mur avec une couleur différente ! Et chacun choisi la sienne. A condition qu'elles s'harmonisent sinon ça va être horrible. Et puis on mettra des photos ... avec des affiches et tout ça. Ça va faire classe vous trouvez pas ? »

Domi jeta un coup d'œil vers Nate et remarqua qu'il avait l'air aussi enthousiasme que lui. Il bougeait les bras dans tout les sens, cliquetant de partout, il vit même un ... bracelet ? À moins que ce ne soit une des chaînes du punk. Toujours est-il qu'il pourrait faire un concert à lui tout seul.
Après cette petite démonstration Nate éclata de rire et tomba à la renverse sur son lit. Domi ne comprenait pas trop la raison de cette hilarité, mais il se laissa emporter par l'ambiance détendue qui baignait dans la chambre et rigola à son tour. Il rigola tellement qu'il commença à en pleurer. Cela faisait un bon moment qu'il n'avait pas autant rit, et cela lui manquait. Rire était devenu un besoin et non plus une manière de démontrer sa joie, et cela le détendait énormément. S'essuyant les yeux il fit son plus beau sourire, l'on avait presque l'impression qu'il lui remontait jusqu'aux oreilles. Puis Nate reprit la parole après s'être calmé sur son hilarité:

« Bon j'ai plus d'idées de question, débrouillez-vous, maintenant je fais que répondre ! »


Domi pût enfin poser la question qui le turlupinait depuis tout à l'heure:

« Nate ? Heu, tout à l'heure tu a dis que Neela et moi on était des « tout frais » et que tu paraissait « croûton » à côté. Ça fait combien de temps que tu habite à Fake Pearl ? »

Puis il regarda Neela en lui faisant un grand sourire, signe qu'il se sentait déjà bien parmi eux, en attendant d'entendre la réponse de Nate.


[1421 mots]
avatar
Dominick Garwood
The Electric Guy =D
The Electric Guy =D

Nombre de messages : 191
Age : 26
Emploi/loisirs : Probablement en train de faire le pitre quelque part et de faire rire tout le monde.
Humeur : Très bonne, j'peut avoir un câlin ?? *o*
Date d'inscription : 07/04/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Je peut contrôler les objets électriques.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre A [PV Domi/Neela]

Message  Neela Amily le Ven 15 Mai - 23:30

Oui. Elle serait bien ici. Entre le jeune punk aux allures hautaines mais qui reste sympathique et particulièrement intéressant, et le petit grand garçon au sourire angélique qui à l’air drôle et enjoué. Oui, oui, elle était heureuse. Son sourire était étonnement grand et sincère. Bien que la petite australienne ne soit pas du genre à sourire ou rire sans raison, il lui arrive de le faire inconsciemment. Mais là, le bonheur était vraiment présent. Elle venait de découvrir les personnes qui allaient partager sa nouvelle vie. Elle aurait sûrement du mal à s’adapter à Fake Pearl, à la nourriture, au rythme de vie, aux cours (qu’elle ne suivraient sûrement pas beaucoup)… Mais au moins, elle les avait eux. Elle était certaine qu’ils s’entendraient bien tout les trois. Tout ces regards complices qui s’échangeaient étaient prometteurs. Très prometteurs.
Après sa brève présentation envers Dominick, celui-ci sourit. Ce sourire. Il était… familier. Rassurant.

« Oh, toi aussi tu es nouvelle alors ? Je trouve que cet institut est immense ! Et j'aurais, à mon avis, beaucoup de mal à me repérer dans un tel labyrinthe ! Mais en même temps j'arriverais à me perdre dans ... »

Le jeune garçon s’arrêta brusquement, sans raison. Il eu la réaction la plus attendrissante du monde : se taper le haut du front en plissant ses grands yeux, pour se sanctionner lui même d’une action qu’il aurait faite.

« Oups, je suis désolé, quand je suis gêné je suis un véritable moulin à parole. »

Il était confus. Tout confus. Un enfant, voilà ce à quoi il lui faisait penser. Pour Neela, Dominick ressemblait vraiment à un enfant. Ses réactions étaient automatiques. De l’autre côté, on pouvait apercevoir Nate jeter son T-shirt, au préalablement parfaitement plié, dans le coin de son lit. Il souriait toujours. Il devait penser à sa future collocation avec ses deux nouveaux « amis ». Puis regardant respectivement Dominick et Neela, il se décida enfin à parler.

« Ah c’est mignon les bienvenudages entre tout frais. Je fais croûton à côté. Moi c’est Nate, mais tu peux m’appeler comme tu veux du moment que c’est pas « princesse » comme une certaine personne à FP. Surtout, et je parle pour vous deux, mettez vous à l’aise dans cette chambre. Parce que je vais pas supporter le rangement très longtemps. »

*Princesse ?*

« Princesse ? C'est dommage, je trouve que ça te colle à la peau ! »

*Ah ! Je suis pas la seule à me demander ce que c’est que ce « princesse » !* Neela riait très légèrement. Elle trouvait que la façon de parler de Nate était très intéressante, et l’humour de Domi lui plaisait. Vraiment. Cet humour qu’il vallait mieux délaisser pour quelque chose de plus drôle. Ce genre d’humour douteux qui la fascinait presque. Et puis Nate… Toujours cette assurance, cette confiance. La jeune M.U.S.E devrait penser à le remercier plus tard de son accueil. Après tout, c’était lui la première personne qu’elle avait vu. Et surtout, il acceptait à la perfection le fait que ses anciens amis et colloc’ soient remplacés par Dominick et elle-même. Il en avait du courage, ce punk. En parlant de lui, son regard était devenu soudainement intense. Sa lèvre inférieur vint se glisser sous ses dents, et ses petits yeux étaient de nouveau plongés dans ceux de la jeune fille, comme avant l’arrivée de Domi. *Quoi ? Encore les poissons ?*

« Moi honnêtement, je supporte plus de les voir tout les matins. J’aimerais encore mieux regarder des phoques. Ouais, ça serait marrant, des phoques ! »

Eh bah oui, encore les poissons !* Cette fois, Neela ne pouvait pas se retenir. Elle éclata littéralement de rire. La jeune australienne venait de s’imaginer une armée de phoques dans l’institut. Autant dire que l’image qui se trimballait dans sa tête était particulièrement grotesque. Elle en pleurait. Oui, une larme coulait sur sa joue droite. Elle l’essuya rapidement, d’un revers bref de la main. Puis Domi vint ajouter son grain de sel, ce qui n’était pas près d’arrêter Neela.

« Des phoques ? Et pourquoi des phoques ? Hé, vous imaginez la panique si un jour c'est un énorme requin qui fait un beau sourire à travers une des baies de l'Institut ?
« Ouh, ouh !! Les enfants venez voir mon beau sourire freedent !! » ! »


Et voilà, maintenant, c’est un requin qu’elle voyait. Dominick avait cette expression « ridiculement adorable ». Neela réussit à se calmer, mais elle pensait toujours à ses phoques et requins se baladant dans Fake Pearl. *Saperlipopette. J’le vois déjà, le cousin morse venir dire coucou aux phoques… Et je parle pas des autres mammifères de toutes les tailles que le requin pourrait appeler… Arf, je pense que quand même, les poissons rouges, ça me suffit.* Neela tournait la tête, faisait suivre son regard dans toute la pièce, changeait entre Nate et Domicik. Elle observait, bien qu’elle était entrée dans la pièce depuis plusieurs bonnes minutes, elle avait encore l’impression de découvrir des millions de choses. Les murs blancs, qu’observait Nate par exemple renfermaient un nombres incalculables d’histoires. Il lui tardait d’y ajouter sa touche personnelle. Puis, la fenêtre, qui donnait vue sur le grand bleu dont elle aurait l’occasion d’observer tout les recoins. Puis, le reste du bâtiment des M.U.S.E, plus généralement, le reste de Fake Pearl. Il lui restait tout ce nouveau monde à découvrir, elle avait hâte. Enfin, pour revenir à ce dont il est question, Nate intervint une nouvelle fois, avec ses grandes réflexions philosophiques qui allaient devenir synonyme de sa personne très vite, dans l’esprit de Nee.

« Vous verriez quoi comme déco, vous ? Parce que, le mur me dégoûte aussi vide que ça ! »

Il est vrai que les murs étaient vides. Il fallait les décorer. Peut-être même les peindre, enfin, ajouter sa petite touche.

« Je sais, on a qu'à faire chacun un mur avec une couleur différente ! Et chacun choisi la sienne. A condition qu'elles s'harmonisent sinon ça va être horrible. Et puis on mettra des photos ... avec des affiches et tout ça. Ça va faire classe vous trouvez pas ? »

L’idée de Domi plaisait à la jeune fille. Elle voyait déjà le mur violet de Nate, celui dans les tons orangés pour Domi, et le sien, frôlant le vert pâle. Avec des photos, ça ferait vraiment joli. Quoi qu’un peu de mauvais goût de mélanger toutes ces couleurs…

« Oui, c’est vrai ça. On doit décorer tout ça. C’est vide. Trop vide. L’idée de la peinture est pas mal Domi. Enfin, tu permets que je t’appelle Domi hein ? Ca te vas bien je trouve. Oh, et je vois bien des photos, puis, de grandes affiches sur lesquelles on se mettrait d’accord. Ca ferait comme deux coins précis : un avec des photos personnelles, dont chacun d’entre nous choisirait le contenu, et un deuxième où les affiches seraient plus au goût général… Enfin, ce n’est que mon imagination un peu trop poussée qui se manifeste. M’écoutez pas. Mais euh, j’approuve ton idée Domi. »

Tout le monde était enthousiaste. Nate gigotait dans tout les sens, Domi avait ce visage rempli d’idée farfelues et sûrement très intéressante. Quant à Neela, elle, elle préférait faire marcher son imagination. Le coin de son œil virait vers le haut, le regard pensif et la bouche pincée, elle imaginait quelles couleurs iraient, quelles photos mettre… Oui, elle devrait prendre des photos. Des photos de ses nouveaux colocataires. Tout le monde riaient, perdus dans ses pensées. L’ambiance était devenue soudainement très agréable. Ils étaient détendus, confiants. Neela bascula sur ses fesses pour se retrouver allongée, le regard fixé sur le plafond, bien plus vide que le reste de la pièce. (Logique me direz-vous, judicieux lecteurs.)

« Bon j'ai plus d'idées de question, débrouillez-vous, maintenant je fais que répondre ! »

« Nate ? Heu, tout à l'heure tu a dis que Neela et moi on était des « tout frais » et que tu paraissait « croûton » à côté. Ça fait combien de temps que tu habite à Fake Pearl ? »

L’oreille de la jeune australienne venait de se tendre vers la conversation qui s’établissait entre les deux jeunes hommes. C’est vrai ça, depuis quand il était là ce vieux croûton ? Sûrement un bon bout de temps, une dizaine d’année peut-être. Neela trouvait ça triste. Nate n’avait sûrement pas pu respirer le bon air de la montagne depuis longtemps.

« Oh oui. Tu dois tout nous raconter tu sais. Nous mettre au parfum. Nous dire toutes les failles, toutes les astuces. Oh et puis, je voudrais aussi vous dire, que j’aimerais bien prendre une photo de nous trois. J’immortalise pas mal de trucs, et mon arrivée ici est plutôt importante. Donc un souvenir du premier jour, j’trouve que c’est une bonne idée. Vous êtes d’accord ? »

Elle pencha sa tête sur la droite au même moment où son intonation correspondait à sa question. Elle ne quittait pas son sourire, bien entendu. Elle espérait vraiment que ses deux nouveaux amis soient d’accord pour montrer leur tête sur une photo souvenir. Mais après tout, elle ne voyait pas pourquoi ils refuseraient. Elle allait être belle, cette photo.
avatar
Neela Amily
Big "Neela" is watchin' you
Big

Nombre de messages : 46
Age : 26
Humeur : Souriante. Of course. ♪♫
Date d'inscription : 29/03/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Pseudo-ubiquité. Création de clones.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre A [PV Domi/Neela]

Message  Dominick Garwood le Jeu 23 Juil - 2:36

Une nouvelle vie, un nouvel univers, voilà ce qui attendait Domi dans cet institut si particulier. Et après les quelques minutes qu'il avait passé en compagnie de ses nouveaux compagnons de chambre il pressentait que cette nouvelle vie allait lui plaire et qu'il allait rencontrer des tonnes de personnes intéressantes. Rencontrer de nouvelles personnes lorsque l'on a le caractère de Domi c'est toujours une bonne chose.
Et même s'ils semblaient si différents tous les trois, on sentait déjà un courant prouvant qu'il pouvait y avoir une bonne entente, voir même une bonne amitié. Nate le Punk, Neela la jeune fille aux yeux doux et Domi le caramel ambulant. Drôle de mélange n'est-ce pas ? Ou plutôt devrais-je dire Domi le clown de service, sa phrase sur les phoques, et autres mammifères marins régnant dans les eau entourant Fake Pearl, était sortie de sa bouche sans qu'il ait réfléchit. Ce qu'il devrait faire un peu plus souvent, ou pas, cela avait l'air de plaire et de faire rire ses compagnons et plus particulièrement à Nate à voir sa réaction : il était littéralement tordu de rire sur son lit, les mains se tenant sur les côtes et les joues baignée de larmes de rire. Voir quelqu'un rire donne toujours envie de rire à Domi, c'est en quelque sorte un sentiment contagieux, et le garçon se laissa complètement allé, il rigola, rigola tant qu'il pouvait, ça lui faisait du bien.

« A vrai dire, on a déjà eu la visite d'une baleine. C'était magnifique. Évidemment, ça l'était moins que le vol des cartes, ni même aussi beau que le portail en cristal que nous avons imaginé. »

Le brun n'était pas sure de comprendre tout ce que disait Nate, mais il se dit que le Punk avait pensé à voix haute, chose qui arrivait assez régulièrement à Domi. Soit parce qu'il n'avait pas remarqué que la personne avec laquelle il parlait n'était plus là, où alors tout simplement pour s'auto-engueuler. Une remarque de Nate l'arracha à ses pensées:

« Vous verriez quoi comme déco, vous ? Parce que, le mur me dégoûte aussi vide que ça ! »

C'était une question dangereuse à poser à Domi. Très dangereuse même connaissant ses goûts en matière de couleur, mais ses tout jeunes compagnons ne le savaient pas encore. Malheureusement pour eux ils n'allaient pas tarder à découvrir l'horrible vérité, la version effrayante d'un Dominick diablotin avec un pinceau à la main est une vision qui aurait fais peur au plus endurci d'entre-eux.

« Je sais ! On a qu'à faire chacun un mur avec une couleur différente ! Et chacun choisi la sienne. A condition qu'elles s'harmonisent sinon ça va être horrible. * Évidemment * Et puis on mettra des photos ... avec des affiches et tout ça. Ça va faire classe vous trouvez pas ? »

Si ce projet était mené au bout, cette Chambre A sera reconnut dans tout l'institut pour son mauvais goût en matière de couleurs et de décoration. Heureusement pour lui, et surtout pour son amour-propre, Neela sembla tout aussi enthousiasme que lui :

« Oui, c'est vrai ça. On doit décorer tout ça. C'est vide. Trop vide. L'idée de la peinture est pas mal Domi. Enfin, tu permets que je t'appelle Domi hein ? Ça te vas bien je trouve. Oh, et je vois bien des photos, puis, de grandes affiches sur lesquelles on se mettrait d'accord. Ça ferait comme deux coins précis : un avec des photos personnelles, dont chacun d'entre nous choisirait le contenu, et un deuxième où les affiches seraient plus au goût général ... Enfin, ce n'est que mon imagination un peu trop poussée qui se manifeste. M'écoutez pas. Mais euh, j'approuve ton idée Domi. »

* Humm, il faut peut-être me calmer avec les couleurs. Une seule et unique couleur sur tous les murs avec, dessus, des affiches de toutes tailles et des photos. Déjà ça sera un peu mieux. * Il était vrai qu'avoir trois murs de couleurs différentes n'était pas la meilleure façon de décorer une pièce. Le brun réagit à la remarque de Neela sur son surnom. Il n'avait pas l'habitude d'en avoir un, mais cela lui fit plaisir.

« Domi ? C'est mignon comme surnom, j'aime bien ! » Il accompagna cette phrase d'un doux sourire à l'adresse de la jeune fille.

« Orange ? Il l'est presque jamais, orange, pourtant ... Hey, moi aussi je t'appellerais Domi now ! Hola jeu de mots involontaire désolé. Brefeuh, moi j'aime bien comment que vous voyez les choses. Par contre Neela, désolé, j'ai pas de photos personnelles. Les seules où je suis datent de Fake Pearl et c'est mon meilleur ami qui les a. Par contre, j'ai pleins d'affiches, pour ça, aucuns problèmes ! Et puis, j'adore faire de la peinture, c'est excellent ! Si vous voulez, aussi, je peux incruster des illusions dans le mur, un peu comme ça. »

A ces mots le Punk désigna le mur qui se trouvait juste en face de lui d'un air nonchalant, et à cet instant apparu sur ledit mur un écureuil. L'animal paraissait tellement réel que l'on aurait dit une photo. Mais l'on remarquait de suite que ce n'était pas une photo, pas réelle en tout cas, car le petit animal tenait entre ses mains une guitare électrique, et avait une moue ... tout ce qu'il y a de plus humain : les traits crispées, il avait la tête qu'arborait les vieux chanteurs de Rock purs et durs. Dominick fut littéralement éberlué de voir un don pareil ! * C'est tout simplement de la magie ce truc ! * Même si, d'une certaine façon, chaque don peut être vus comme de la magie. Le brun s'approcha à vive allure de l'illusion provoquée par Nate et il passa lentement les doigts dessus, presque avec révérence. Soudain l'écureuil se mit à jouer, à remuer et bouger comme dans un dessin-animé, sous les yeux ahuris de Domi. Puis, après un dernier sourire de Nate, l'illusion disparut et le mur d'une blancheur immaculée reprit ses droits. Et à cet instant un véritable torrent de question passa les lèvres du Brun:

« Wouha ! C'est trop fort ! Comment tu fais ça ? Tu peux faire des illusion sur tout ce que tu vois ? Et t'arrive à faire des illusions en 3D ? Comment ça marche ? J'veux dire, c'est pas trop dur pour toi ? Ça te pompe pas toute ton énergie ? C'est tout simplement génial comme pouvoir ! »

Ses yeux s'étaient illuminées de curiosité, un long sourire étirait ses lèvres et il se dégageait de lui une impression de retenue, il se retenait pour ne pas étouffer son nouveau compagnon par un torrent de question, et l'on aurait pas été surpris de le voir sautiller sur place.

« Bon, j'ai plus d'idée de questions, débrouillez-vous, maintenant je fais que répondre ! »

Après cette remarque du Punk, Domi se souvint d'une phrase, dite par Nate, et qui venait de lui revenir en mémoire:

« Nate ? Heu, tout à l'heure tu a dis que Neela et moi on était des « tout frais » et que tu paraissais « croûton » à côté. Ça fait combien de temps que tu habites à Fake Pearl ? »

« Oh oui, tu dois tout nous raconter tu sais. Nous mettre au parfum. Nous dire toutes les failles, toutes les astuces. »

« Ça fait quatorze ans que je suis là. Depuis mes neuf ans donc. Ah oui Nee', c'est vrai que si je vous veux entier à la fin de la journée, va falloir que je vous apprenne tout. Beh, d'abord, faites gaffe au tapis juste devant l'entrée de la salle commune. Il a une fâcheuse tendance à arborer des rebords qui vous font tomber facilement. »

L'information sur le tapis dont les rebords font tomber pas mal de monde était plutôt importante pour Domi. Ou pas, parce que même s'il le savait il tomberais quand même et, une fois les quatre fers en l'air, il sortira un : « Raah, j'le savais ! » en se tapant le front. Et ce même si cela fera la quarantième fois qu'il se prendra les pieds dans ce tapis. Domi est plutôt bien connue de l'infirmière et de son assistante pour venir leur rendre visite assez régulièrement, et pas pour une visite de courtoisie. Mais le nombre d'années qu'avait passé Nate dans cet institut était ahurissant !

« Quatorze ans ? Wouha, c'est carrément une éternité ! »

Ce fut tout ce que trouva à dire Domi, il n'osait pas demander s'il était un jour remonté « là-haut », s'il avait revu de la famille, ou des amis. Et puis, quatorze ans dans un même endroit, ça doit être bien long à force, l'on doit connaître tous les moindres coins et recoins et toujours voir les mêmes têtes, même s'il y avait des nouveaux arrivants de temps à autres.

« Oh et puis, je voudrais aussi vous dire, que j'aimerais bien prendre une photo de nous trois. J'immortalise pas mal de trucs, et mon arrivée ici est plutôt importante. Donc un souvenir du premier jour, j'trouve que c'est une bonne idée. Vous êtes d'accord ? »

« No problem, du moment que tu aimes les grimaces. »

Domi adorait les photos, il aimait l'idée que les moments importants et souvenirs peuvent rester gravés sur un simple morceau de papier. En voyant une photo les souvenirs enfouis dans la mémoire ressortaient aussitôt et vous pouvez vous souvenirs de ce qui s'est passé avant et même après. A condition d'avoir une mémoire fiable, et pas percée comme un gruyère géant.

« Oh ! Bonne idée Neela ! J'adore les photos, avec ça on peut se souvenirs de tout. »

Après cette discussion il y a eu un petit moment de flottement, de silence, que les trois compagnons savourèrent. Avant que Nate ne posa LA question, celle de leur présence ici, celle de leur rencontre. Sans cette petite particularité chez eux ils ne se seraient probablement jamais rencontrés. Nate le Punk au cheveux violet, Neela la jeune fille aux yeux doux et fan de photos et Dominick le Bisounours ambulant accro aux sucreries ne se seraient jamais connus. Ça aurait été dommage quand même.

« Mon Don n'a pas grand-chose d'intéressant par rapport au tien Nate. Disons que j'arrive à contrôler tous les objets électriques, dès qu'il y a du courant dans quelque chose j'arrive à en contrôler la puissance, ou la durée, tout simplement. »

Domi regarda autour de lui, en quête d'un objet à maîtriser, et ses yeux tombèrent sur une table de nuit, sur laquelle trônait une lampe de chevet toute simple et sans fioritures. Son regard se remplit d'intense concentration et il regarda fixement l'innocent objet. Au bout de quelques secondes une douce lumière envahit la pièce, puis l'intensité augmenta avant de s'éteindre brusquement. Les mains de Dominick étaient prises de tremblements, cela faisait deux fois en quelques heures qu'il utilisait son pouvoir et cela faisait beaucoup pour quelqu'un qui était habitué à ne jamais l'utiliser ou encore avec énormément de parcimonie. Il tourna vers ses compagnons des yeux dilatés.

« Et voilà l'extraordinaire et merveilleux pouvoir de Dominick Garwood ! A ton tour maintenant Nee' ! M'en voulait pas mais, je pense que pendant ce temps je vais m'assoir un peu, ça m'a complètement lessivé cette deuxième démonstration. »

A ces mots Domi se dirigea vers le lit de libre et se laissa tomber dessus, faisant tomber la taie d'oreiller. En voulant se baisser pour récupérer sa taie le brun se cogna la tête au coin de la table de chevet.

« Ouiiiiille ! »

En sentant le choc le garçon se releva brusquement, une main sur le front, à l'endroit de la rencontre plutôt brutale avec le meuble.

« Ahem, c'est pas grave, continuez sans moi, j'ai l'habitude de se genre de choses. »




1901 mots


Dernière édition par Dominick Garwood le Jeu 23 Juil - 12:18, édité 1 fois (Raison : Une minuscule erreur dans les codes couleurs ^_^)
avatar
Dominick Garwood
The Electric Guy =D
The Electric Guy =D

Nombre de messages : 191
Age : 26
Emploi/loisirs : Probablement en train de faire le pitre quelque part et de faire rire tout le monde.
Humeur : Très bonne, j'peut avoir un câlin ?? *o*
Date d'inscription : 07/04/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Je peut contrôler les objets électriques.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre A [PV Domi/Neela]

Message  Neela Amily le Ven 21 Aoû - 16:48

La jeune fille l’imaginait dans le parc, sous un arbre, avec les fleurs et toute l’harmonie digne du paysage. Oui, elle serait vraiment belle. Mais plus les minutes passaient, plus Neela réfléchissait. Non. Il ne fallait pas la prendre dans le parc. Il ne fallait pas que cette photo, signe du départ d’une belle aventure, soit comme mise en scène. Elle devait être naturelle. Elle devait se faire maintenant, alors qu’ils souriaient tout les trois. Alors qu’ils planaient dans leur bonheur naissant.

« Bon, et bien puisque vous êtes tout les deux d’accord, je propose de faire cette photo maintenant. Tant que l’idée est encore fraîche ! »

La nouvelle M.U.S.E prit son appareil, le posa délicatement en mode retardateur sur la seule et unique armoire de la chambre. Celle-ci se trouvait face au nouveau lit de Dominick. Neela prit, assez violemment quand on y pense, Nate par la main pour le traîner sur le lit. Il tomba d’ailleurs sur Domi. La force de Nee ne ferait pas pâlir un escargot, mais sa volonté elle, rendrait un cachet d’aspirine plus blanc que la neige. Les deux garçons en place, il ne restait plus que 6 secondes avant que la photo ne soit prise. Bien entendu, elle ne le savait pas, et c’est tout naturellement que sur la photo, on voyait :

• Dominick, les yeux rivés sur les fesses de Nate qui écrasait son T-shirt ;
• Nate, explosant de rire ;
• Et Neela, de dos, accourant sur le lit.

Ce n’était certes pas une photo digne d’un grand photographe, mais elle était parfaitement représentative de la future bonne ambiance qui règnerait dans cette chambre. Et malgré tout, comme prévu, elle était belle.

« Aaah ! Je suis de dooos ! Mais bon, au moins, y’en a un qui rit ! Même si personne ne regarde l’objectif… Enfin, j’la trouve quand même cool. Je l’agrandirais, et vous la ferais faire en plusieurs exemplaires pour que vous disiez à vos p’tits enfants : « Tu vois moi, quand j’étais jeune, j’étais avec eux ! Rhalala, qu’est-ce qu’on a pu rigoler ! » Enfin, si c’est le cas. Bien sûr. »

Les deux garçons étaient complètement abasourdis. Voir Neela aussi pleine de joie de vivre était… étonnant. Même si la jeune fille avait un caractère naturellement joyeux, s’excitait de cette manière pour une simple photo était sûrement un signe de folie pour les deux zigotos. Quoi qu’il en soit, après cette intervention plus qu’ utile, il faut bien l’avouer, un grand silence se fit sentir. Neela était la reine du silence. Pourquoi ? Alors là… A cause de sa carrure imposante qui ferait fuir un troupeau de d’éléphant ? Non. Ses questions philosophiques qui donnent envie de réfléchir ? Encore mois… Ses remarques bidons auxquelles on ne sait quoi répondre de peur qu’elle nous envois une noix de coco tout droit sortit de sa poche en pleine tête ? Je pense. Mais cette fois-là, le silence était agréable. Il n’était ni pesant, ni lourd. Chacun des trois élèves savouraient ce petit instant sans bruits, sans cris, sans questions, sans rien. Mais il fallut peu de temps pour que celui-ci soit fini.

Ce qu’avait dit Neela quelques minutes plutôt était pour détendre l’atmosphère, qui n’était d’ailleurs pas si tendu que ça. Mais au fond d’elle, photo dans les mains, elle espérait vraiment que Nate et Domi soit fier du temps qu’ils passeraient tout les trois. Elle s’attache vite aux personnes qui l’entoure. Et ses deux compagnons ne feraient pas exception.

Bref. Ce qui brisa le silence fut la question fatidique. Après avoir fait une démonstration de son pouvoir, Nate était bien sur curieux de connaître le don de Dominick et de Neela. Celle-ci avait d’ailleurs trouvé l’écureuil projeté sur le mur plus vrai que nature. A vous couper le souffle. Suivis de la démonstration de Dominick, qui se fit un malin plaisir à jouer avec la lumière.

« Mon Don n'a pas grand-chose d'intéressant par rapport au tien Nate. Disons que j'arrive à contrôler tous les objets électriques, dès qu'il y a du courant dans quelque chose j'arrive à en contrôler la puissance, ou la durée, tout simplement.

Et voilà l'extraordinaire et merveilleux pouvoir de Dominick Garwood ! A ton tour maintenant Nee' ! M'en voulait pas mais, je pense que pendant ce temps je vais m'assoir un peu, ça m'a complètement lessivé cette deuxième démonstration. »


Le ton qu’utilisait Dominick était terriblement sarcastique. Neela n’avait qu’une envie, l’étriper. *Mais si enfin ! Il est super ce don. C’est génial de contrôler les objets électriques ! C’est super marrant ! Et puis je parle pas des illusions de Nate.* C’est vrai, tous ces dons la surprenait. Neela n’avait vécu qu’avec des personnes « normales ». Elle ne connaissait aucun autre mutant, donc une confrontation avec un don quelconque la rendait toute chose. Il suffisait à quelqu’un de faire pleuvoir des cacahuètes pour que la jeune fille soit en totale admiration.

« Hé ! Mais ils sont super vos dons ! Je trouve ça exceptionnel ! Je connaissais personne à part moi capable de choses extraordinaire, donc… WAOW ! »

Elle souriait. Au même moment, en synchronisation parfaite avec son « WAOW », comme si ça avait été répété, Dominick se cogna la tête. Habituellement, Neela se serait précipitée vers le garçon, armée d’une trousse de secours dernière génération pour lui tapoter la tête avec de l’antiseptique. Mais là, la concordance était tellement parfaite qu’elle ne put s’empêcher d’exploser de rire, accompagné d’un léger « Ca va ? » caché entre deux éclats. La seconde d’après, Dominick se releva en expliquant que ce n’était pas grave, qu’il avait l’habitude. Neela n’était pas vraiment étonnée. Domi avait beau avoir cet air adorable, il avait aussi ce petit côté maladroit, gauche (que Neela partageait d’ailleurs parfaitement avec lui).

« Eh bien, que de rebondissements. La demoiselle alla s’asseoir sur son lit, la photo toujours pressée contre son ventre. Mon don à moi, je le trouve magique. Attendez deux petites secondes, que je me concentre et trouve un reflet quelque part, et je vous montre tout ça. »

Elle déposa délicatement la photo sur la table basse qui trônait au milieu de la pièce puis se leva en direction de la fenêtre. Elle gigotait dans tout les sens afin qu’elle puisse voir son reflet tout entier dans la fenêtre. Ce n’était pas un miroir, donc beaucoup plus difficile pour elle de bien se voir. Il fallait chercher le bon angle pour que la lumière ne cache pas tout son corps, faire en sorte qu’elle puisse voir du haut de son crâne à ses orteils… Finalement, elle réussit, se concentra intensément, les yeux rivés sur son reflet.

« C’est parti ! »

Neela ferma les yeux, après avoir bien observé tout ses propres détails. Il fallait beaucoup de concentration pour réaliser un clone. Faire abstraction de tout les bruits qui l’entouraient. Un espèce de liquide, visqueux se créa au pied du lit. En autant de temps qu’il n’en faut pour le dire, le clone avait pris l’apparence de la jeune fille. Nous l’appellerons Neela2. Elle était assise sur le lit, les jambes croisées, appuyée sur ses avant bras.

« Coucou Neela !

- Coucou Neela...2.

- Ça va, le voyage, pas trop dur ?

- Non, ça va. Et toi, ça fait longtemps que je t’avais pas vu ! »

Je ne vous raconte pas les yeux écarquillés des deux M.U.S.E en étant témoin de cette discussion inter-Neela. Il faut dire que c’était quelque chose que l’on voyait très rarement. Pour ne pas dire, jamais.

« Et voilà. Je suis capable de créer des clones. Un, ou plusieurs. Mais je ferais le plusieurs un autre jour. Ça fatigue énormément. A partir de là, on discute, et elle peut aller me remplacer n’importe ou. Comme ça, les gens croient que je suis à un endroit, alors que je suis dans un autre. C’est SUPER pratique. Mais toutes les bonnes choses ont une fin ! »

A ces mots, Neela (la vraie //SBAFF//) claqua des doigts et POUF ! Neela2 disparu aussitôt. C’était aussi simple que ça. Pour se retrouver seule Neela sur terre, elle devait retrouver son clone, la regarder dans les yeux et claquer des doigts. Un peu comme dans les jeux vidéos, enfin, si un jeu n’existe pas avec ce principe, il devrait, parce que c’est super bien… Hm, bref. Ses deux congénères étaient pour le moins perturbés par cette démonstration. Elle décida donc qu’il était temps de les quitter.

« Voilà voilà ! Bien sur, il y a un petit truc pour différencier un de mes clones de moi-même. Mais ça, il faudra être gentil si vous voulez le découvrir ! Tirrage de langue plus clignage de l’œil droit. Neela serait-elle en train de draguer ses colocataires ?! Bon, et bien maintenant qu’on en sait un petit peu plus sur nous, je pense que je vais vous quitter. J’ai pas mal de trucs à voir, pas mal de trucs à faire. Entre tout les papiers à signer, plus tout l’Institut à découvrir… Je vais essayer de ne pas traîner. De tout façon, maintenant, on est dans la même chambre. C’est pas comme si on allait plus se revoir ! »

Neela prit la nouvelle photo, la rangea dans une pochette qu’elle déposa dans son sac à mains. Il lui restait la fin de la journée pour découvrir toute la ville sous-marine.

*Hmm… Il faut que j’investisse dans un miroir qui soit assez grand pour que je puisse me voir de la tête aux pieds… Et aussi, dans des cachets d’aspirine. Ça risque d’être utile…*

[1600 Mots et des bananes.
So sorry du temps que j'ai pris pour répondre >< !]

avatar
Neela Amily
Big "Neela" is watchin' you
Big

Nombre de messages : 46
Age : 26
Humeur : Souriante. Of course. ♪♫
Date d'inscription : 29/03/2009

| Bloc Notes |
Pouvoir :: Pseudo-ubiquité. Création de clones.
Relations::

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre A [PV Domi/Neela]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum